Quatrième manche de la saison à Sotchi, le site des Jeux Olympiques d’hiver 2014 sert d’écrin au paddock de la Formule 1. Nico Rosberg et les Mercedes ont repris les choses là où elles s’étaient arrêtées… en tête du classement.

A l’issu de la première journée d’essais libres, Rosberg et Hamilton se sont partagés le leadership. Dans la séance du matin, c’est Nico qui est arrivé devant Lewis en le reléguant à +0,7 seconde. Un écart assez conséquent. Lewis Hamilton s’est repris l’après midi repassant devant son coéquipier. Cette fois, l’allemand ne peut faire mieux que troisième à près d’une seconde d’Hamilton (+0.867 s).

Troisième car c’est Vettel qui s’est hissé au second rand du classement de l’après-midi. Vettel a démontré que les Ferrari seraient présente, néanmoins attention, une panne électrique est venue interrompre le travail du quadruple champion du monde. La fiabilité est au centre des préoccupations de l’écurie italienne. Il se dit qu’en coulisse que Sergio Marchionne, le président du groupe Fiat ne s’est pas montré très satisfait de l’accrochage entre les pilotes en Chine. La pression commence à monter en interne. Cette voiture est bâtie pour chercher des victoires et rien ne s’est jamais passé comme prévu jusque ici. La bataille pour le titre constructeur pourrait leur glisser des mains sans de grosses prestations dès la Russie.

L’attraction de ce vendredi est à chercher du côté du garage Red Bull. Après Ferrari et son Halo à Barcelone lors des tests de mars, l’écurie anglo-autrichienne a testé sa solution, l’Aeroscreen, sorte de pare-brise. Un système doit être adopté pour 2017. L’une des solutions proposées devra être choisie.

Capture d’écran 2016-04-29 à 16.20.51

Les pilotes Red Bull ont fait un travail appliqué en parcourant 34 et 32 tours. Le meilleur temps est pour Ricciardo en 1:39:084 soit à déjà +1,5 secondes. Pourront-ils jouer la troisième place sur le podium aux Ferrari et Mercedes comme à Shanghai ? A suivre.

Les McLaren ont montré qu’elles pouvaient s’intégrer au top 10, toutefois, qu’en sera-t-il quand les autres écuries telles que Force India ou Toro Rosso augmenteront la puissance de leur moteur ? Les Renault quant à elles se situent entre les 15ème et 18ème places. Il sera difficile de faire mieux, mais au moins pourront-elles éviter de terminer à la dernière place. L’écurie française a joué à un jeu marketing en faisant rouler le russe Sergey Sirotkin à la place de Kevin Magnussen, Russie oblige. Tout comme Force India en faisant rouler Alfonso Celis. A quoi tiennent des rentrées d’argent pour une écurie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here