La France affrontait l’Australie. Pour le compte de la quatrième journée de compétition, la France s’impose au bout du suspens 3-1 avec une quatrième manche interminable. La #TeamYavbou marque donc trois nouveaux points, importants. 

CP: FIVB

CP: FIVB

C’est une nouvelle fois un six habituel qui débute ce match assez matinal tant en France qu’au Japon. L’équipe de France débute bien son match, bien en place dans tous les systèmes de jeu, avec Earvin Ngapeth qui inscrit deux points consécutifs au service. Antonin Rouzier permet à la France de décrocher le premier temps-mort technique (8-7). Les Français mettent une grosse pression au service sur l’adversaire mais les Australiens ne comptent pas se laisser faire aussi facilement (11-11). Sur une feinte de Tillie et une petite diagonale de Ngapeth la France prend un petit avantage (15-13). Et la #TeamYavbou obtient le second temps-mort technique (16-14). Au niveau de la fixation, les Australiens sont très en réussite et gène le block français (16-17). Ce sont deux équipes qui se rendent coup pour coup dans ce match même si la France conserve un léger avantage (20-18). La France grappille des points et conserve son avance. Elle semble même mieux gérer le money-time que son adversaire (22-20). Mené de deux points (21-23), le coach australien prend un temps-mort pour tenter de casser la dynamique française ou remettre en place un système. Mais la France ne se laisse pas avoir et pose un contre en sortie de temps-mort ce qui oblige l’Australie à prendre son dernier temps-mort. Et c’est Ngapeth qui pulvérise la défense adverse et qui offre le premier set à la France (25-22).

 

CP: FIVB

CP: FIVB

 

Les Français ont bien débuté la rencontre, bien en place et mettant la pression sur l’adversaire au service. Mais les Australiens ne laissent pas filer le match aussi finalement en offrant une belle opposition. Plus fragile au service, l’Australie a pu compter sur ses fixations qui ont posé problème à la défense française. Paul Carroll est omniprésent côté australien avec déjà 7 points dans la première manche. C’est le joueur à suivre. Et Earvin Ngapeth et les siens connaissent un bon début de set en prenant un léger avantage dès le début de la manche (4-2). Et une nouvelle fois, la France remporte le temps-mort technique sur une très belle fixation de Kévin Le Roux (8-6). Les Australiens sont trop gentils au service et n’agresse pas assez la réception française et la France déroule en menant désormais de 4 points avec une jolie pipe de Kévin Tillie (15-11). Ngapeth explose le défenseur adverse et offre le temps-mort technique à son équipe (16-11). La France a augmenté son niveau de jeu, tandis que les Australiens n’arrivent pas à trouver la faille adverse. Les français viennent d’inscrire le vingtième point et le coach adverse prend directement un temps-mort pour stopper l’hémorragie qui est désormais de 6 points (20-14). Alors que Carroll et les siens reviennent petit à petit dans la rencontre (18-22), Laurent Tillie prend d’office un temps-mort. Et la France remporte le deuxième set plus facilement, solide dans tous les systèmes de jeu (25-18).

 

CP: FIVB

CP: FIVB

 

La France débute bien dans cette troisième manche mais se laisse surprendre par une équipe australienne qui ne lâche rien (4-4). Un petit coup de mou pour l’équipe de France? L’Australie à augmenter son niveau de jeu et mène de deux points désormais (6-4). Les joueurs français s’agacent et le temps-mort technique va permettre à Laurent Tillie de remettre son équipe dans le droit chemin (5-8). Mais la #TeamYavbou ne lâche rien et revient au coude à coude avec l’Australie (8-9). Les Bleus ont tout de même plus de mal dans ce set, face à une équipe australienne qui n’a rien à perdre. Mais Jenia Grebennikov réalise une très belle défense qui permet à Rouzier de pulvériser la défense adverse (11-13). Quel contre australien! Ngapeth se voit contrer permettant à l’Australie d’empocher le second temps-mort technique (16-12). L’équipe de France est en difficulté et l’Australie prend 6 points d’avance (18-12). Les français sont mis à mal dans ce set, dans tous les secteurs ce qui oblige Laurent Tillie à effectuer des changements avec notamment l’entrée de Nicolas Maréchal en remplacement d’Earvin Ngapeth. La sélection australienne aura donné beaucoup lors de ce troisième set et aura posé beaucoup de problèmes à la France (25-16).

 

L'Australie aura mené la vie dure à la France lors de la troisième manche. CP: FIVB

L’Australie aura mené la vie dure à la France lors de la troisième manche. CP: FIVB

La France touchée lors du troisième set, redémarre de plus belle la quatrième manche avec un Antonin Rouzier surpuissant (3-0). Le coach australien prend très tôt un temps-mort voyant la France revenir très vite en ce début de manche. Les Bleus réalise un solide début de manche, présent dans tous les systèmes de jeu (6-2). C’est une toute autre équipe de France qui est sur le terrain lors de cette manche contrairement à la précédente. La #TeamYavbou empoche le premier temps-mort technique (8-4). Les australiens ne se laissent pas faire, revenant à un point de l’équipe de France (10-11) et même a égalité avec un très gros service de Carroll. Les australiens prennent les devants, ce qui oblige coach Tillie a prendre un temps-mort pour stopper la dynamique de ce joueur Carroll qui fait un match monstrueux aujourd’hui avec déjà 21 points pour lui. Mais les français vont puiser dans leurs ressources pour reprendre l’avantage et la petite diagonale d’Earvin Ngapeth permet à la France de prendre deux points d’avance (15-13). Le second temps-mort technique est pour la France sur un service raté adverse (16-14). Tout de suite après le temps-mort technique, l’Australie prend un nouveau temps-mort (14-17). La France garde son écart de 3 points avec l’Australie et Le Goff au contre offre même un quatrième points d’avance (21-17). L’Australie rate un service dans le pire des moments (19-23). Puis vient alors le jeu du chat et de la souris entre les deux équipes. Et le match va durer, puisqu’il faudra attendre la 14ème balle de match pour la France soit un incroyable score de 44 à 42 pour que la France l’emporte. 

 

 

CP: FIVB

CP: FIVB

 

 

 


Pour suivre l’actu du volley français, rendez vous ici -> 100% volley-ball français


 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here