Il était écrit que les Mercedes verraient leur avantage en Formule 1 fondre, et bien ce jour est arrivé. Jamais Hamilton et Bottas n’auront été autant en difficulté sur l’exercice du tour rapide. 

Coup de tonnerre dans le ciel bleu de Monaco, Lewis Hamilton a été éliminé en Q2 et n’a pas pu prendre part à la dernière partie de la séance avec les dix plus rapides. Hamilton a vraiment été en difficulté aujourd’hui. Il n’a jamais réussi a trouver le bon équilibre pour réussir de bon tour. Tout à commencé dès jeudi en essais libres. Mercedes s’est perdu dans ses réglages. Elle n’a jamais été en mesure de les retrouver malgré ce qu’ils annonçaient dans les médias. Hamilton a tout essayé, il s’est mis en travers dans les virages, a failli percuter les rails pour assurer un bon chrono, mais rien n’y a fait. Le coup de grâce est survenu e Q2, quand dans sa dernière tentative, les drapeaux jaunes provoqués par la sortie de piste de Stoffel Vandoorne dans les « esses » de la Piscine a ruiné son dernier effort. Il n’a pas pu se sortir de sa 14ème place ou il était bloqué. Hamilton pouvait égaler son idole Ayrton Senna avec 65 pole positions à Monaco. L’Anglais est passé complètement à côté.

Valtteri Bottas était le seul représentant Mercedes en Q3 mais il n’a pas réussi a se hisser sur la première ligne. Sa Mercedes aussi connaissait les mêmes problèmes de réglages.

Ainsi, ce sont les Ferrari qui se sont imposées sur le Rocher. On attendait Vettel, mais c’est Raikkonen qui est monté en puissance progressivement pour signer une première pole position depuis le Grand Prix de France 2008. Le Finlandais a décrit sa séance comme « fun ». C’est assez rare pour être souligné, lui qui est souvent très mesuré dans ses réactions. Le record du circuit depuis sont premier Grand Prix n’a pas cessé d’être battu ce week-end. Raikkonen prend la pole position pour un tour en 1:12:178. Sebastian Vettel n’a pas réussi à aller aussi vite malgré son meilleur temps en essais libres 2 et 3.

Max Verstappen a semblé un temps en mesure de jouer la pole position mais finalement, les Red Bull ne se contenteront que des 4ème et 5èmes places. Néanmoins, l’écurie autrichienne a réduit l’écart sur la concurrence des Mercedes et Ferrari dans les rues sinueuses de la Principauté.

Si Perez a placé une Force India dans le top 10, ce n’est pas le cas d’Esteban Ocon cette fois. Le Normand a touché le rail en essais libres 3 le matin et a encastré sa monoplace dans les rails de la Piscine. Sa voiture était trop endommagé. Ses mécaniciens ont fait le forcing pour la réparer à temps pour prendre part aux qualifications. Il n’a pas su retrouver le bon rythme pour aller plus loin. Il devra partir de la 16ème place sur la grille de départ. A l’inverse, l’autre Français, Romain Grosjean a imposé sa Haas au 8ème rang. Lui qui était en difficulté tout le week-end avec ses freins a réussi le tour parfait pour figurer parmi les 10 plus rapides.

Les McLaren peuvent se targuer d’être parvenues à passer en Q3 toutes les deux pour la première fois cette année après la superbe 7ème place d’Alonso à Barcelone il y a 15 jours. Malheureusement, Button, qui ne rate pas son retour a vu des éléments moteurs changés. Un turbo notamment. Il a reçu 15 places de pénalité. Malgré un 9ème chrono, il partira dernier. Vandoorne, qui lui aussi a réussi ses qualifications pour la première fois cette année devra subir trois places de pénalité. Il fait les frais de son accrochage avec Massa à Barcelone. Il devra prendre place à la 12ème position de grille. Les points restent un objectif.

Classement :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here