La finale de l’EuroBasket 2017 annonçait la fin d’un magnifique parcours pour deux de nos tricolores. Elles ont été mises à l’honneur à Mulhouse pour leur dernier match en France. Aujourd’hui, c’est Parlons Sports qui a décidé de mettre en avant le parcours de Céline Dumerc et Gaëlle Skrela avec le maillot bleu ; une façon de dire merci à deux grandes joueuses.


  • Céline Dumerc

C’était le 23 Août 2003 à Lorient…Céline avait 21 ans quand elle a connu sa première sélection en Equipe de France A. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ses débuts ont été difficiles. Et oui, Alain Jardel (sélectionneur) privilégiait beaucoup ses « anciennes ». Mais petit à petit, de sélectionneur en sélectionneur, Céline Dumerc se fait un nom. Pierre Vincent a été l’élément déclencheur, Céline est devenue un élément majeur de la sélection française. Lors du championnat d’Europe en 2009, elle est élue dans le cinq majeur de la compétition.

Le mondial qui a suivi, Céline a eu de plus grandes responsabilités encore avec le forfait de sa coéquipière Sandrine Gruda ; ici, elle termine meilleure passeuse et deuxième meilleure marqueuse de l’équipe.

En 2011, Edwige Lawson-Wade est venue renforcée le poste 1 de l’Equipe de France, un duo qui a très bien fonctionné. Lors de cet Euro, Cap’s n’a pas été satisfaite de son niveau de jeu malgré la troisième place. Toutefois, les françaises se sont qualifiées pour le tournoi pré-olympique, où elles remportent leur ticket pour les JO 2012 à Londres.

Les JO ont été grandiose pour Céline. Elle a fait rêver tout un peuple au fil de ses performances. Elle démarre la compétition avec 23 points face au Brésil (son record). Elle enchaîne ensuite 3 rencontres à 10 points minimum. Mais face à la Grande-Bretagne, ce fut magique. Elle a mis 2 trois-points sur 3 qui ont été décisifs. Le premier qui a permis à la France d’arracher les prolongations et le deuxième à 2 dixièmes du buzzer final donnant la victoire. En demi-finale, elle fut encore très importante puisqu’elle tue le match avec un trois-points dans le troisième quart. En finale, ce fut beaucoup plus dur, surtout quand c’est Diana Taurasi qui défend… !

Juste pour le plaisir des yeux…

En 2013 (Euro), malgré la défaite en finale face à l’Espagne, Cap’s termine dans le cinq majeur de la compétition.

En 2015, elle participe à l’Euro et échoue en finale face à la Serbie.

En 2016, gros coup dur pour l’Equipe de France…Céline Dumerc est contrainte d’abandonner à la veille des JO de Rio pour blessure à la cheville.

Avec 255 sélections, elle a marqué le basket féminin français et a voulu terminé son parcours sur une bonne note. Ce ne sera pas la plus belle médaille, mais elle est quand même en argent.

Médailles :

  • OR au championnat d’Europe 2009 à Riga
  • BRONZE au championnat d’Europe 2011 en Pologne
  • ARGENT aux JO de Londres en 2012
  • ARGENT au championnat d’Europe 2013 en France
  • ARGENT au championnat d’Europe 2015 en Hongrie
  • ARGENT au championnat d’Europe 2017 à Prague

 


  • Gaëlle Skrela

Gaëlle a un palmarès en bleu un peu moins grand que sa coéquipière mais elle a tout autant apporté à cette Equipe de France. Sa première sélection, c’était 2013. Cette année-là, Gaëlle Skrela a participé à son premier Euro en A où elle rapporte la médaille d’argent. Deux ans plus tard, elle récidive et rapporte une seconde médaille d’argent au championnat d’Europe 2015.

En 2016, elle a la chance de partir à Rio pour participer aux Jeux Olympiques.

Aujourd’hui, elle vient de remporter sa toute dernière médaille, celle-ci est en argent.

Gaëlle Skrela a elle aussi pris la décision de finir en beauté avec l’Equipe de France mais pas que…Non seulement elle met fin à sa carrière internationale, mais elle met aussi fin à sa carrière de basketteuse. Après avoir passé 13 ans à Montpellier, remporté un titre de championne de France en NF1 (à Toulouse), quatre Coupe de France (Montpellier) et deux titre de championne de France (Montpellier), Gaëlle Skrela raccroche ses chaussures. A 34 ans, elle va se concentrer sur son métier de kinésithérapeute, à Lattes.

Et si elle devenait kiné de Lattes Montpellier ou même de l’Equipe de France ?…

Pour tout ce qu’elles ont apporté, pour tous les bons moments qu’elles nous ont fait vivre…un grand MERCI ! Vous avez fait vibrer tout un peuple et pour cela, Parlons Sports avait à cœur de mettre l’honneur vos deux parcours.

Bonne continuation à toutes à Céline, qui continue à Basket Landes et bon vent à Gaëlle !

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here