Longtemps maudits dans leurs diverses finales ces dernières années, les clermontois ont su, cette saison, briser la malédiction. Auteur d’un exercice accompli tant en Top 14 qu’en Champions Cup, Clermont finit cette saison 2016/2017 de la plus belle des façons. Retour sur cette année riche :


Top 14 :

Dès le début de saison, les jaunards affichent leurs ambitions : leur jeu flamboyant et leur effectif pléthorique les placent d’entrée dans la course aux qualifications directes pour les phases finales. Grâce à des victoires face à des tenors du championnat (Racing 92, RCT, Montpellier, Stade Toulousain…) Clermont reste pendant longtemps en tête du Top 14. C’est seulement à quelques journées du terme du championnat que le Stade Rochelais passera devant les clermontois, mais finalement ce n’est qu’anecdotique.

L’enfant du pays, Aurélien Rougerie aura su guider des troupes tout au long de la saison !

Champions Cup :

En coupe d’Europe, il en est de même, la phase de poule n’est finalement qu’une formalité. Des victoires faciles face à l’Ulster ou Exeter assurent aux clermontois une place en phases finales où ils se debarrasseront notamment de Toulon en quarts (29-9) puis de Leinster en demies (27-22) pour se hisser jusqu’en finale et affronter les Saracens !

Fin de saison : entre désillusion et explosion !

À l’arrivée des phases finales, les clermontois ont un nouveau défi, leur finale face aux Saracens. Dominés par des britanniques en état de grâce, les auvergnats s’inclinent logiquement 28-17. Ce qui laisse penser que la malédiction des finales est bel et bien de retour…

Cependant, les hommes d’Azéma en décideront autrement ! Auteurs d’une demi-finale maîtrisée face au Racing 92 au Velodrome (37-31) et d’une finale héroïque face au frère ennemi Toulon (22-16), les clermontois terminent donc cette saison sur une immense joie, une joie historique en soulevant le Bouclier de Brennus ! Le spectaculaire mélange entre fougue et expérience aura donc enfin fini par payer après tant d’années de disette…

Les Jaunards fêtent leur titre comme il se doit !

Pour la saison 2017/2018 :

Ce dernier match d’anthologie vient donc parachever une année accomplie, qui appelle évidemment une saison 2017/2018 toute aussi fantastique, on l’espère ! Avec l’explosion de nombreux jeunes (comme Penaud, Iturria), un recrutement déjà intéressant (Slimani) et des joueurs toujours aussi expérimentés (Parra, Kayser…), nul doute que les supporters seront servis !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here