Jour de quart de finale aujourd’hui à Paris, Kristina Mladenovic va débuter son quart à 14h face à Timéa Bacsinszky. Avant son match, c’est l’heure de se demander si la Française peut aller jusqu’au titre?


C’est le deuxième quart de finale en Grand Chelem pour Kristina Mladenovic, le premier à Paris. Soutenue par le public, « Kiki » réalise pour l’instant un parcours remarquable. Sa saison sur terre battue avait excellemment bien débuté avec une victoire sans faille en Fed Cup avant de poursuivre avec deux finales à Stuttgart et à Madrid. La voilà maintenant en quart de finale de Roland Garros, un rêve devenu réalité!

En 2015, du côté de New York, alors jeune de de 22 ans, Mladenovic avait joué son premier quart en Grand Chelem. Même si son parcours s’était arrêté là, « Kiki » avait fait forte impression contre la future finaliste du tournoi, à savoir Roberta Vinci (6-3 ; 5-7 ; 6-4). Maintenant, la Française a plus d’expérience. De plus, aujourd’hui, son match est sur terre-battue et en France. Elle a engrangé beaucoup de confiance ces deux derniers mois et arrive donc comme favorite. Son adversaire, Timéa Bacsinszky est une ancienne demi-finaliste à Paris. Très performante sur terre, la Suissesse va jouer son troisième quart de finale à Roland Garros mais celui-ci risque d’être bien plus particulier que les autres. Jouer Mladenovic en France présente un élément très compliqué : le soutien du public. En huitièmes de finale, Garbine Muguruza en a fait les frais, non soutenue par le public français, l’Espagnole a totalement craqué jusqu’au point de pleurer en conférence de presse.

Mladenovic et Bacsinszky se sont jouées une seule fois, sur gazon pour une victoire de la tricolore. Maintenant, le tableau féminin se resserre de plus en plus. Caroline Wozniacki ou Jelena Ostapenko sont dans la même partie de tableau et se dispute également une place en demi-finale aujourd’hui. Ancienne numéro une mondiale, Wozniacki se présente comme la plus expérimentée à ce stade de la compétition. Cependant, si « Kiki » venait à la jouer, elle reste sur une belle victoire contre elle en quart de finale à Indian Wells.

Mais est-ce que c’est vraiment ce tableau là le plus dangereux? Dans l’autre partie, se trouve la grandissime favorite de ce tournoi. Simona Halep, lauréate à Madrid, affiche une très grosse forme. Après un échec en finale en 2014, la Roumaine veut se venger et la battre ici à Paris ne sera pas une mince affaire!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here