Alors qu’elle est déjà en route pour Kamnik en Slovénie afin de participer aux Championnats d’Europe de course de montagne (du 6 au 9 juillet), la pensionnaire du Club Athlétique du Roannais a gentiment accepté de se confier auprès de Parlons Sports. Dans cette interview (réalisée le 4 juillet), vous trouverez ses ambitions dans un avenir proche mais aussi lointain…

Parlons Sports : Tout d’abord, peux-tu te présenter à nos lectrices et lecteurs ?

Anaïs Dachet : Je m’appelle Anaïs Dachet, j’ai 18 ans et je viens de passer un bac S. A la rentrée prochaine, je pars en STAPS (fac de sport) à St Etienne. Je fais de l’athlétisme depuis que j’ai 7 ans. J’ai d’abord commencé à l’AMAR Renaison, puis en 6e j’ai été au CAR et depuis, j’ai donc la double licence.

PS : Comment te sens-tu avant à quelques jours de cette nouvelle aventure ?

AD : L’approche de cette échéance n’a pas été très stressante pour moi, je suis de nature assez peu stressée, mais je dois quand même dire que depuis hier (lundi) j’y pense beaucoup et le stress monte un peu. En tout cas, c’est du bon stress.

PS : Qu’est-ce que cela te fait de porter le maillot de l’Équipe de France pour la première fois de ta carrière ?

AD : Porter le maillot est une très grande fierté pour moi, tout d’abord car je vais représenter le pays, mais également car cela est une « récompense » de toutes ces années d’entraînement, d’acharnement… Certes, j’ai parfois eu des périodes vraiment dures mais j’ai su remonter la pente et revenir à un bon niveau qui me permet aujourd’hui de faire partie de cette sélection.

PS : Quels sont tes objectifs à court terme ?

AD : Aux championnats d’Europe je vais tout donner, prendre du plaisir, et j’espère revenir satisfaite. Je ne sais pas du tout quelle place je peux prendre étant donné qu’on ne connaît pas les autres délégations.

PS : Et à long terme ?

AD : À long terme, j’aimerai beaucoup refaire des sélections en équipe de France.
Je vais me diriger vers tout ce qui est Trail, course de montagne… car c’est là que je prend le plus de plaisir. Mais je garderai tout de même les cross en hiver, j’adore ça. Après, on verra bien ce que l’avenir me réservera…

Nous remercions chaleureusement Anaïs Dachet pour avoir pris un peu de son temps pour répondre à nos questions et nous lui souhaitons un maximum de réussite à pour la suite de ses aventures.

Crédit photos : CAR

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here