Cet homme est vraiment phénoménal ! L’allemand Marcel Kittel vient de remporter sa cinquième victoire sur le Tour de France 2017, la deuxième d’affilée et la quatorzième du sprinter de l’équipe Quick Step. Ses performances affolent déjà les compteurs et il ne compte par s’arrêter en si bon chemin…

Malgré le coup de gueule du français Yohann Offredo de l’équipe Wanty Groupe Gobert la veille lors de l’émission Vélo Club diffusée sur France 2, son message n’a pas été entendu par les coureurs du peloton. Ce dernier reproche à ses camarades d’un Tour de dyamiter un peu plus la course en formant des échappées plus nombreuses. Cependant, ce matin lors du départ donné à Eymet par le directeur de course Christian Prudhomme, seul trois coureurs se font la malle. Partis en mission impossible, le belge Frederik Backaert (Wanty Groupe Gobert), l’italien Marco Marcato (UAE Team Emirates) et le polonais Maciej Bodnar (Bora Hansgrohe) n’arriveront pas à leurs fins. Le polonais, élu le plus combatif du jour, a faussé compagnie à ses deux compagnons dans les derniers kilomètres de l’étape mais son escapade s’arrête à 250 mètres de la ligne d’arrivée… Cruel. Après la suite on la connaît… Marcel Kittel est trop fort. Personne n’a trouvé la parade pour le battre à part Arnaud Démare mais ce dernier ne fait plus partie de l’aventure.

La saga Kittel devrait s’arrêter demain pour laisser la place aux grimpeurs. Une étape bien plus vallonnée et des péripéties sur les hauteurs du Sud Ouest devraient être nombreuses.

Crédit photo : Tour de France

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here