Décidément irrésistible, Warren Barguil a encore réalisé une très grande étape aujourd’hui, lors de la 18ème étape du Tour De France 2017 entre Briançon et Izoard. Le Français a définitivement accroché le maillot à pois sur ses épaules, avant de remporter l’étape haut-la-main.


 

Warren Barguil serait-il en passe de voler la vedette à Romain Bardet ? Car c’est bien le second qu’on attendait lorsque la route s’est élevée dans la dernière difficulté du jour, le Col d’Izoard (hors catégorie). Le jeune Français d’AG2R La Mondiale a fait rouler son équipe dès le pied du dernier col, afin de faire exploser le groupe maillot jaune et d’éliminer les plus faibles concurrents. Ce sont finalement que les quatre premiers du classement général, Uran, Bardet, Froome et son coéquipier modèle, l’espagnol Landa, qui formaient le « groupe » maillot jaune. Ces quatre coureurs filaient vers le sommet du col et la ligne d’arrivée, quand à 3 kilomètres de l’arrivée, Romain Bardet a enfin lancé son attaque tant attendue. Trop attendue peut-être, pas assez franche pour décrocher Chris Froome qui a repris sa roue assez facilement avant de lui-même contre-attaquer. Le britannique, qui n’a eu qu’a défendre son maillot lors des dernières étapes, paraissait beaucoup plus frais et cela s’est ressenti dans son attaque.

Mais Bardet, Uran et Landa sont revenus sur lui, avant que le Français n’attaque une nouvelle fois à 250 mètres de la ligne d’arrivée, pour grappiller quelques secondes grâce aux bonifications. Aujourd’hui, Romain Bardet aura fait ce qu’il a pu, avec ses jambes et son mental. Il obtient tout de même ces 4 secondes d’avance en coupant la ligne devant ses concurrents au général… ce qui lui permet de se hisser sur la seconde marche du podium, avant le contre-la-montre décisif de samedi à Marseille.

Bardet termine donc 3ème. Devant lui, en seconde position, les spectateurs venus nombreux auront pu encourager le malheureux colombien John Darwin Atapuma. Pas avare d’efforts, il a terminé l’étape du jour épuisé, ayant seulement aperçu la fusée Warren Barguil le déposer sur place dans le dernier kilomètre. Déjà vainqueur à Foix le 14 juillet dernier, mais surtout officiellement vainqueur du classement de meilleur grimpeur un peu plus tôt dans l’après-midi, le breton s’est envolé du groupe maillot jaune à 6 kilomètres de l’arrivée pour reprendre un a un tous les coureurs échappés et filer vers la victoire d’étape. La foule était en délire devant ce français à l’avant de la course avec son maillot à pois. Il rapporte ainsi au pays une cinquième victoire française sur le Tour De France 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here