Assez entendu parler de Ligue 1 Conforama ? Marre de Neymar Jr. ? Heureusement, la saison de Formule 1 reprend ses droits ce week-end sur le mythique toboggan des Ardennes, Spa Francorchamps en Belgique. Et plus que jamais, il faudra compter avec des Hamilton, Vettel, Alonso durant cette rentrée. 


Comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, deux pilotes ont vu leurs baux respectifs être prolongés. Le premier, c’est le héros local, le pilote McLaren, Stoffel Vandoorne qui a vu son contrat prolongé pour l’année prochaine.

Eric Boullier, le directeur Français de la compétition chez McLaren ne tarit pas d’éloge à son sujet : « Quand nous avons annoncé fin 2016 que Stoffel serait pilote à plein temps pour nous en 2017, nous avions indiqué que notre plan serait qu’il pilote pour un certain nombre d’années. Ce plan n’a pas changé est je suis très heureux de pouvoir être en mesure de confirmer que Stoffel pilotera pour nous l’année prochaine. Comme tous les rookies, Stoffel a eu beaucoup de choses à apprendre dans sa première année en Formule 1 mais nous avons une grande confiance en lui et il devient de plus en plus fort à chaque Grand Prix. Son coéquipier -Alonso- est un compétiteur très difficile à battre, il est de fait le meilleur pilote actuel sur la grille mais par son grand talent et sa féroce ambition, il nous rassure dans ses capacités à accomplir de grands succès avec nous à l’avenir. »

Derrière cette formule, il faut comprendre que McLaren a l’intention de faire de Stoffel Vandoorne un futur champion du monde.

Si l’enthousiasme est perceptible chez McLaren, en revanche, chez Ferrari, l’annonce de la reconduction de Kimi Raikkonen a été disons… plus sobre. Le communiqué tel que publié par Ferrari fait état que : « Maranello (le siège de Ferrari) a renouvelé son accord technique et sportif avec Raikkonen. Le Finlandais courra avec Ferrari en 2018. »

Avec cette prolongation, il se dit que Sebastian Vettel a obtenu la garantie qu’il voulait pour prolonger son contrat chez Ferrari. Il est convoité par Mercedes notamment. Vettel s’entend très bien avec Raikkonen dans la mesure ou il joue parfaitement le jeu de l’équipe ce qui favorise Vettel et le protège dans sa lutte avec Hamilton pour décrocher une cinquième couronne mondiale. Raikkonen qui partait en pole position a Monaco aurait pu tout à fait gagner la course mais il est rentré au stand plutôt, laissant la place à Vettel qui a enchainé les tours rapides pour se mettre à l’abris lors de son arrêt. Plus récemment en Hongrie, Vettel avait des problèmes avec sa colonne de direction, ce qui le rendait moins rapide que Raikkonen 2ème et les Mercedes 3ème et 4ème. Raikkonen est sagement resté deuxième et a parfaitement fait tampon entre Vettel et Bottas et Hamilton  qui ont lâché des points précieux. Avec Raikkonen 1er, Vettel devenait une cible facile pour les pilotes Mercedes et aurait terminé sans doute 4ème. Pour l’instant, Vettel garde l’avantage. Verstappen ou Alonso et Perez auraient-ils eu le même comportement en pareils circonstances ? Très hautement improbable.

C’est dans ce contexte que la lutte pour le titre va reprendre dès ce week-end belge. Hamilton est 2ème à 14 points de Vettel. Le circuit est de nature à favoriser les Mercedes avec ses longues lignes droites et ses courbes rapides qui mettent l’accent sur la pleine charge moteur, tout comme Monza en Italie la semaine suivante. Hamilton pourra tout à fait refaire son retard. Chaque points comptent et le lieutenant Raikkonen a été un parfait soldat pour le commandant Vettel.

Enfin, avec Raikkonen qui prolonge, ce sont des portes qui se ferment sur le marché des transferts. Daniel Ricciardo, Max Verstappen ou Sergio Perez qui convoitaient une place chez Ferrari n’ont plus nul part ou aller. Les baquets Red Bull sont condamné ainsi que Ferrari. Alonso qui pourrait quitter McLaren voit deux options se fermer aussi. Mercedes pourrait-il l’engager ? Bottas donne toute satisfaction chez Mercedes ou avec deux poles positions et deux victoires, il est troisième au championnat pilotes à 19 points de Lewis Hamilton donc en lice pour le titre. Son transfert est très improbable et son passif avec le Britannique fait peur à Stuttgart qui est sorti lessivé du duel Rosberg/Hamilton. Soit Honda fait des progrès conséquents et apporte des garanties pour 2018, soit Alonso ira voir ailleurs. Il veut gagner. La situation actuelle n’a que trop duré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here