L’équipe de France de basket U16 vient de remporter le Championnat d’Europe FIBA 2017 en battant la Hongrie 63-55 samedi soir en France, à Bourges. Zoé Wadoux, pensionnaire du Centre Fédéral, a été l’une des joueuses décisives des Bleuettes.

Un Euro, ça se prépare, et surtout tout peut se jouer dès les premiers matchs. « Nous avons commencé la préparation à Voiron puis à Nice avant de partir en République Tchèque. » nous raconte la jeune joueuse. Le groupe U16 est ensuite allé à Aix avant de terminer sa préparation du côté de Bourges. « Nous avons perdu plusieurs joueuses sur blessure pendant cette prépa, ce n’était pas l’idéal. » souligne Zoé.

Après un parcours remarquable en phase finale (68-25 contre la Roumanie en 1/8e, 76-42 contre la Pologne en 1/4e puis 74-57 face à l’Italie en 1/2e), les U16 françaises n’avaient plus qu’une marche à gravir samedi, la plus belle, face à la Hongrie. Zoé Wadoux gardera cette fin de match en tête pendant longtemps. « Un des plus beaux moments, c’est quand j’étais sur le terrain en finale et qu’on gagnait de 8 points et qu’il restait 30 secondes ! J’ai regardé mes coéquipières et nous savions que c’était fait ! ». Les Bleuettes s’imposent finalement 63-55 face aux hongroises. « Quand le match était fini c’était l’explosion de joie avec les filles et le staff… Nous sommes Championnes d’Europe ! » Et le tout, à domicile s’il vous plait !

L’Euro en poche, Zoé Wadoux analyse la performance avec humilité. « C’est une très belle récompense. Cela nous montre que le travail paye toujours et que tout est toujours possible« . Avant de penser à l’avenir, déjà, quand on lui demande quels sont ses prochains objectifs. « Je veux aller chercher d’autres médailles ! Faire une belle saison avec l’INSEP (en N1 ou en Ligue 2) et revenir sous le maillot Bleu l’été prochain ! »

Pour finir, Zoé a toujours une pensée pour les supporters qui l’ont suivi et dont certains ont fait le déplacement à Bourges au Prado, bien garni pour la finale (2500 spectateurs). « Un grand MERCI aux supporters présents. Ils ont su nous donner les ressources possibles et inimaginables dans les moments les plus compliqués. Ce fut un pur plaisir de jouer devant autant de personnes. Encore un grand merci à eux ! » Une chose est sûre, à l’avenir il faudra compter sur ce nom, Zoé Wadoux, pour continuer de faire chavirer le basket français.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here