Après leur lourde défaite lors du dernier match de groupe face à la Slovénie, les français ont terminés 3ème de leur groupe. Ils se sont donc qualifiés et affrontaient cette après-midi à Istanbul l’Allemagne pour le 8ème de finale de cet Euro. Si victoire, les bleus filent en quart.


La France, plus mauvaise défense de la compétition avec 84,4 encaissés en moyenne. Si les bleus ne défendent pas, ils n’atteindront pas les quarts.
L’Allemagne avec son héro Schröder qui a inscrits 23,6pts pour 4,6 passes en 30min en moyenne par match.

Il faudra une grosse pression défensive sur le meneur allemand pour ne pas mettre en difficulté la défense française.

Collet opte pour un changement dans son cinq majeurs, il est aujourd’hui composé de :
Heurtel – De Colo – Fournier – Diaw – Séraphin

Et les deux premiers points seront marqués par le capitaine français. Les bleus rentrent bien dans le match, les protégés de Collet n’encaissent que 4pts en 5min. Heurtel bien en jambes inscrit 5pts de suite, Diaw suit et donne 10pts d’avance à son équipe. Les bleus exercent une grosse défense sur leur adversaire, et en attaque, la balle circule. A la fin des 10 premières minutes, les français mènent 10-19. Schröder n’est pas présent pour l’instant, tout comme l’adresse allemande (0/7 à 3pts).
Le coach français ouvre son banc, Westermann, Labeyrie, Lauvergne, Jackson et Toupane font leur apparition sur le terrain. Les allemands tentent de revenir dans le match mais Lauvergne sanctionne à 3pts et redonne 11pts d’avance (13-24). Les bleus profitent de la maladresse allemande pour se créer un petit écart. Steiger marque à 3pts et avec la faute pour donner de l’espoir à son équipe, Thiemann fait des siennes aux rebonds et s’offre des secondes chances. Les allemands reviennent à 21-27, à 6min de la mi-temps. Toupane musele Schröder, les allemands sont en difficultés, côtés bleus l’adresse est présente, Diaw enchaîne à 3pts (2/2) et redonne 10pts d’avance. On fait face à une « nouvelle » équipe française, défensivement et offensivement, les bleus jouent ensemble. Schröder se réveille et ramène son équipe à 6pts à la fin des 20 premières minutes : 34-40. Les bleus ont été moins présent défensivement, mais les allemands ont eux aussi retrouvé de l’adresse.
Le meilleur marqueur côté bleus est l’incontournable Diaw avec 10pts (2/2 à 2pts, 2/2 à 3pts, 4 rebonds, 2 passes) et côté allemands ce sont Thiemann et Theis à 7pts chacun.

Réaction de Collet « On a pas très bien fini, on a manqué quelques tirs ouverts, on pourrait avoir un plus gros écart. Il faut qu’on reparte avec la même envie défensive qu’au début, avec la même concentration »

A la sortie des vestiaires, les allemands se montrent encore meilleurs, ils sont montés crescendo en intensité dans ce match, à l’image de Schröder qui prend ses responsabilités et passe la barre des 10pts. Heureusement, côté bleus les points se rendent, De Colo et Séraphin au scoring en ce début de troisième quart temps. Les allemands reviennent petit à petit dans ce match, seulement 2pts d’écart à 6min de la fin du quart. Diaw se fait « postériser » mais Lauvergne venge son coéquipier immédiatement. Toupane fait son retour, en mission défensive sur Schröder qui devient un véritable problème dans la défense, mais celui-ci s’énerve et prend une technique. Lauvergne à la rage, il s’impose dans la raquette et redonne 5pts à 4min (46-51). Les bleus sont en difficultés, offensivement les tirs ne rentrent pas tous et défensivement les allemands ont trois grands sur le terrain. L’Allemagne revient à égalité, il reste 3min30 dans le troisième quart temps. Theis (14pts)  et Lauvergne (13pts) se rendent les points. Les français ont perdu 12 ballons contre 3 côté allemands, la différence est là, heureusement au panneau d’affichage, cela ne se voit pas encore… 3 stops défensif pour les français qui veulent empêcher les allemands de passer devant dans ce match. Et c’est Fournier qui redonnera l’avantage côté bleus avec un panier avec la faute, fin du troisième quart temps 55 à 56.
Il reste seulement dix minutes, pour savoir qui filera en quart de finale, un seul point sépare les deux formations. L’Allemagne passe devant en ce début de quart, pour la toute première fois du match. Il faut une réaction rapide côté français. Jackson pour le tir de l’égalisation. Mais Steiger, en feu aujourd’hui sanctionne à 3pts. Les allemands mettent dedans, ils sont à 3/3 à 3pts dans ce début de quatrième quart temps et prennent une avance de 4pts (64-60), il reste 7min30 dans ce match. Fournier se lance à 3pts puis gagne son duel en 1vs1 et permet à son équipe de repasser devant (64-65) à 5min30. Theis refait des siennes, 17pts pour lui aujourd’hui. Benzing et Theis à 3pts, l’Allemagne reprend 5pts d’avance et est d’une adresse phénoménal. Schröder (17pts) donne encore 2pts de plus à son équipe. Diaw répond à 3pts. Mais aujourd’hui, le héro se prénomme Theis, il marque encore à 3pts, c’est son 22ème points du match. Fournier tente encore de faire le pompier en inscrivant un nouveau 3pts et un lancer franc pour son équipe, 77-72 il reste 1min30. De nouveau Fournier qui vole un ballon et qui inscrit deux nouveaux points, 6-0 pour lui, il reste moins d’1min. Mais les français sont obligés de donner des lancers francs pour récupérer les ballons vite. Fournier fait encore tout pour que les bleus soient dans le match, il inscrit encore 5pts de suite et ramène les bleus à 2pts, il compte 25pts dont 17 inscrit dans le dernier quart par le français, il reste 11s. Cette fin de match est folle !!! Les fautes et lancers se rendent de part et d’autre. 3pt d’écart il reste 6s. Et les bleus viendront mourir sous ce score de 84-81. Fin de l’aventure pour les français. C’est terrible, la génération après Parker n’est pas encore au point…

Retenons l’excellent match de Fournier qui ce soir a tenu son équipe, 27pts pour 3 rebonds et 2 passes.

Côté allemands, Theis à 22pts, Schröder à 21pts.

Réaction à chaud de Collet « On a moins bien défendu à l’entame de la deuxième mi-temps, on a perdu l’énergie qu’on avait en début de match. Les allemands sont revenus, c’est malheureux, c’est dommage, c’était un match a notre porté. C’est un échec, on voulait au moins les quarts, mais c’est le sport, il faut l’accepter, ils sont venus chercher cette victoire en deuxième mi-temps. On a eu tout au long de cette campagne des faiblesses, on prend encore 84pts »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here