Hamilton était seul au monde au Parc Nazional di Monza à côté de Milan. Imparable sous la pluie hier, Hamilton n’a jamais été en danger pour s’imposer après Spa. Il prend les commandes du classement pour la première fois. 


C’est un dimanche tout en maîtrise comme Mercedes les aime qui s’est déroulé aujourd’hui. Hamilton, sans prendre le meilleur départ, mais en restant suffisamment autoritaire pour contrôler Lance Stroll est parvenu a conserver sa première position à la fin du premier tour. La suite est un plan déroulé à la perfection avec une série de tours rapides pour creuser l’écart, entremêlés avec des tours plus lents pour préserver les pneus. Un arrêt au stand parfaitement exécuté et une victoire logique. Bottas qui était quatrième sur la grille a su retrouver du rythme pour assurer un doublé Mercedes.

Vettel et les Ferrari qui étaient les grands perdants des qualifications devaient réaliser une course propre pour laver l’affront. La volonté de ravir les tifosi massés en tribunes était grande mais ils ne pouvaient pas tout tenter pour gagner des places et risquer d’abandonner. Résultat, si les Force India et les Williams n’ont pas hésité bien longtemps, l’écart avec les Mercedes était trop grand et le podium était la seule récompense à aller chercher. Vettel complète le podium avec près de 40 secondes de retard. Le Grand Prix d’Italie n’était jamais parti pour être un terrain favorable aux Ferrari. Singapour sera autrement plus favorable pour Vettel qui sait briller là-bas.

Esteban Ocon était avec Lance Stroll les deux pilotes à suivre. Ils se sont admirablement bien sorti des qualifications ou ils ont bénéficié des pénalités des Red Bull pour prendre les 2ème et 3ème positions sur la grille. Ocon ambitionnait un podium après avoir pris la deuxième place mais la Force India a manqué de vitesse face aux Ferrari et la tâche est très vite devenue impossible. Il n’aura cependant pas ménagé sa peine, il termina à une solide sixième place. Le travail paye toujours et après la polémique de Spa ou il a été tassé par Perez, il démontre encore une fois toute sa force mentale.

Le performer du jour est Daniel Ricciardo. Inlassablement, il va chercher les points, réalise les dépassements les plus osés et c’est récompensé. Seizième sur la grille, en souffrance avec le moteur Renault, il a réalisé un super dépassement sur Raikkonen au premier virage. Au final, il empoche les 12 points de la quatrième place. Verstappen a encore eu des difficultés en étant pris dans des accrochages. Il sauve le point de la dixième place in extremis.

Résultats complets :

Classement (capture F1i.com)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here