Le torchon brûle aux États-Unis entre le président Trump et la NFL. Les tweets et gestes de protestation ont fusé à l’occasion de la 3e journée de championnat qui avait lieu ce week-end. La ligue professionnelle de football américain s’est exprimée pour la première fois sur la polémique.


L’affaire a débuté aux États-Unis début septembre 2016. A l’occasion d’une rencontre de pré-saison, Colin Kaepernick (quarter-back des 49ers de San Francisco à l’époque)s’est agenouillé lors de l’interprétation de l’hymne américain. Interrogé plus tard, ce dernier a déclaré vouloir protester contre la ségrégation encore présente aux États-Unis envers la population afro-américaine. Ce geste a été suivi ensuite par plusieurs joueurs au fil de la saison.
Au cours d’une réunion électorale à Huntsville, dans l’Alabama le 22 septembre dernier, le président américain a eu des mots très forts à l’encontre de Kaepernick. Dénonçant notamment le manque de respect du joueur pour la patrie américaine, il a terminé en insultant ce dernier de « fils de p*te », et a demandé son renvoi.
C’est dans ce climat tendu qu’a eu lieu ce week-end la 3e journée de championnat en NFL. A cette occasion, de nombreux joueurs ont apporté leur soutien à la cause défendue par Kaepernick. Certains se sont agenouillés durant l’hymne, pendant que d’autre n’ont tout simplement pas quittés les vestiaires lorsque celui-ci a été diffusé.
Ces actions se sont vues une nouvelle fois accompagnées de plusieurs tweets de Donald Trump, conseillant notamment au public de boycotter les rencontres de la NFL. Cette dernière a répondu au président américain, se prononçant pour la première fois sur le sujet, afin d’afficher un soutien total à ces joueurs et prônant une Amérique des différences.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here