Après une première journée qui s’était conclu par une victoire face à Limoges (71-68), l’ASVEL a enchaîné à l’extérieur par une victoire face au promu Boulazac (67-76).


Dans ce début de match, L’ASVEL met le feu à la défense de Boulazac. Un cinglant 12-2 en 4 minutes et voilà les villeurbannais parfaitement lancés avec un axe 1-5 très performant en ce début de match. En effet John ROBERSON (5 points, 4 rebonds et 8 passes) et Darryl WATKINS (11 points et 7 rebonds) étaient les précurseurs de cette belle série. Et à la fin du 1er quart, l’écart était confirmé (12-22).

Le deuxième quart voyait les périgourdins mettre la machine en route. Petit à petit, les hommes de Claude Bergeaud revenaient au score avec des shoots en transition, et c’est logiquement que la mi-temps sonnait sur le core de 32 à 36 en faveur des joueurs de J.D Jackson.

Au retour des vestiaires, notre Charles Kahudi national continuait de briller par des actions d’éclats. Mais c’est bien Boulazac qui reprenait les devants dans cette partie, en effet le BBD était bien plus en jambes que la Green Team. Et à la 27ème minute le score était de 49 à 48 pour les locaux. Piqué au vif, les rhodaniens allaient rapidement remettre les choses en place. Sous l’impulsion d’un Nicolas LANG toujours précieux (11 points et 4 rebonds) et d’un Alpha KABA omniprésent (6 points, 3 rebonds et 1 contre), l’ASVEL récupérait les commandes du match et au bout de 30 minutes le score était de 53 à 57.

Le dernier acte voyait Boulazac revenir une nouvelle fois à la charge et se rapprocher au score. Mais « l’HOMME », Charles KAHUDI (18 points et 4 rebonds), encore lui venait donner de l’air à son équipe et derrière l’inévitable DeMarcus NELSON (11 points, 5 passes et 3 interceptions) finissait le boulot en scorant 6 points dans les trente dernière secondes du match.

Deux victoires en deux matchs, l’ASVEL confirme son statut de favoris, prochain rendez vous samedi 30 Septembre face à Cholet, à l’Astroballe (20h).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here