Ce soir, le club d’andrézieux avait l’honneur de recevoir deux clubs professionnels pour un match de gala : l’ASVEL et Oostende. L’ASVEL, arrivé second au championnat de France de Pro A cette saison, se déplaçait sans Kahudi, mais tout de même avec 10 joueurs. Ostende, champion du championnat belge était aussi au complet.


 

Même si l’entre deux fut remporté par les villeurbannais, le premier quart sera à sens unique belge qui remportera tous les duels. L’adresse et l’impact physique des belges rendra le travail difficile pour les Villeurbannais. Au bout, d’1min30, l’ASVEL était mené 0-6 grâce à un 100% à 3pts côté belge. JD Jackson stoppe l’hémorragie à 6min de la fin du premier quart, alors que ses joueurs comptent un retard de 12pts. En sortie de temps-mort, Watkins qui pose un dunk à deux mains et tente de relancer la machine verte. Mais l’adresse des belges rendra la tâche difficile aux rhodaniens, qui en plus de ça, ne sont pas très agressif en défense.

Alors que l’ASVEL revient dans la partie (10-18) grâce à Lighty, c’est au tour du coach d’Oostende de prendre temps mort. Changement dans les deux équipes avec la rentrée de jeunes joueurs (ASVEL : Kaba, Madelon, Harper ; Oostende :Buysse, Kotrulja).

À la fin du 1er quart temps l’ASVEL est mené 15-26 . On observe du côté de l’équipe Villeurbannaise un problème défensif, en effet les hommes de JD Jackson se font arrosés de tous les côtés par les hommes d’Oostende, très adroits aux shoots extérieurs (77%)

 

Bonne entrée de l’ASVEL dans le deuxième quart grâce à 5 pts de suite d’Harper. Oostende a plus de mal en attaque grâce à une meilleure pression défensive de la green team. L’adresse flanche et les pertes de balles des belges permettent aux Villeurbannais de revenir à 4 pts de leurs adversaires (29-33). Tandis que l’adresse n’est plus au rendez vous des deux côtés du terrain, une faute antisportive de Djordjevic permet à l’ASVEL et à un trois points de Lang de passer devant pour la première fois depuis le début de la rencontre.

À la mi-temps, égalité parfaite (41-41). La pression défensive mise par les Villeurbannais dans le deuxième quart a perturbé l’attaque belge qui a considérablement réduit son adresse au tir extérieur. De plus, le secteur intérieur Villeurbannais contrôle le rebond (19 contre 11) ce qui ne laisse aucune 2nde chance aux belges. À la mi-temps, Lighty est meilleur marqueur avec 12 pts (100% : 3/3 à 2 pts et 1/1 à 3 pts).

 

Au retour des vestiaires, le jeune Amine Noua déroule dans la raquette (7pts en 4 min) et cela permet aux hommes de JD Jackson de prendre 5 pts d’avance sur leurs adversaires (53-48). Les deux équipes ont plus de mal à poser leur jeu et les pertes de balles se font en nombre dans les deux camps. Le score se stabilise et à la fin du 3ème quart l’ASVEL mène de 5 pts (59-54). On retiendra de ce quart temps la domination Villeurbannaise dans la peinture qui camoufle les nombreuses pertes de balles.

 

Au début du dernier quart, il faudra attendre 2min30 avant de voir le premier panier. L’inefficacité offensive et les pertes de balles sont toujours bien présentes. Le retour du jeune Noua est productif, à peine rentré il provoque une faute.  A 6min de la fin du match, égalité parfaite entre les deux équipes, qui ont baissé en régime, ce qui rend la fin de rencontre un peu lassante. L’entraîneur des belges prend temps-mort pour remettre ses hommes dans le droit chemin, mais hélas, dès la fin du temps-mort, Buysse fait une antisportive sur un villeurbannais, ceux-ci en profiteront pour prendre 6pts d’avance. Le duo Noua-Harper fait parler dans la raquette, les deux rhodanniens sont dans le scoring. L’ASVEL prend 9pts d’avance à 3min du coup de sifflet final. Djordjevic, meilleur marqueur belge à la mi-temps continue de porter son équipe, qui revient à 3pts de la green team alors qu’il reste seulement 2min20. Le meneur belge provoque une faute ce qui lui permet d’inscrire 2 nouveaux points et de faire passer son équipe devant (71-72). Il reste 36sec, temps-mort demandé par JD Jackson, la possession est villeurbannaise. Coup de théâtre du trio arbitrales, qui sifflent une antisportive sévère en faveur de Nelson, suite à une faute de Djordjevic. La green team reprend l’avantage 73-72, il reste 30sec. Les belges décident de faire faute mais il ne reste qu’une seconde, ce qui ne leur laissera aucune chance. Victoire villeurbannaise 73-72.

 

On notera une belle rotation côté villeurbannais puisque tous les joueurs y compris les jeunes auront disputés cette rencontre. Rencontre à demi-teinte, l’ASVEL s’est fait peur dans la première mi-temps mais a réagit défensivement en seconde ce qui leur permet de sortir victorieux d’un petit point de cette rencontre amicale.

 

Score au quart-temps :

  • Q1 : 15 – 26
  • Q2 : 41 – 41
  • Q3 : 59 – 54
  • Q4 : 73 – 72

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here