On connaît désormais les finalistes de cet Us Open 2017, après 15 jours de lutte acharnée Rafael Nadal et Kevin Anderson s’affronteront dimanche pour tenter de gagner le dernier tournoi du Grand Chelem de l’année.


Tout heureux, hier soir, Kevin Anderson, 31 ans, a disposé de Pablo Carreno Busta pour se qualifier pour la première finale de Grand Chelem de sa carrière. On le savait, cette partie basse de tableau était plus ouverte que jamais et c’est le géant sud africain qui a saisi l’opportunité. Tendu au moment de démarrer sa demi-finale hier, Anderson a par la suite gérer son match grâce à notamment une très bonne prestation au service (4-6 ; 7-5 ; 6-3 ; 6-4)

Toutefois, le match de la nuit était bien entendu l’affrontement entre Juan Martin Del Potro et Rafael Nadal. Invaincu sur ses 15 dernières demi-finale de Grand Chelem, Nadal avait pour but de poursuivre cette incroyable série. Néanmoins, le dernier qui est parvenu à battre l’Espagnol à ce stade de la compétition n’est nul autre que l’Argentin ( 2009-Us Open ; 6-2 ; 6-2 ; 6-2 ). Impressionnant depuis le début du tournoi, Del Potro est revigoré. Frappant de plus en plus de revers, l’Argentin s’est même forgé une nouvelle arme. Le premier set de la partie a été une merveille. Poussé par la foule, Juan Martin dégageait des coups droit de qualité extrême. Réalisant le break à 3-2, l’Argentin a ensuite sorti des services de qualité pour remporter une manche plus qu’intense. Néanmoins, il ne faut jamais enterré Nadal trop vite. L’Espagnol a ensuite maîtrisé sa partition à la perfection. Tactiquement hyper propre, le vainqueur de Roland Garros a enfoncé Del Potro grâce à ses coups droit mais aussi grâce à son agressivité en retour de service. Figé sur sa ligne, « Rafa » se jetait sur la moindre deuxième balle de son adversaire. Dans l’échange, le numéro un mondial fixait excellemment le revers de Del Potro, sa patte de gaucher constituait un avantage. Fatigué à cause d’un tournoi trop long , Del Potro n’a ensuite plus eu les jambes pour revenir dans la partie… Nadal s’impose donc en quatre manches (4-6 ; 6-0 ; 6-3 ; 6-2) pour rejoindre sa quatrième finale à l’Us Open.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here