L’équipe des All Blacks bien connue pour son Haka, mais surtout pour leur domination sur le rugby mondial avec de nombreux titres, a mis en place un régime alimentaire bien différent que ce que l’on peut pratiquer dans le sport français.

En France compétition sportive rime avec plat de pâte ! Le repas typique d’avant match, mais est-ce la bonne solution ?

Les Néo-zélandais ont mis en place depuis quelques années un régime inspiré du régime ATKINS, PALEO ou LOW CARB.

Ces régimes sont basés sur :

  • Diminution de la consommation de glucides complexes (sucres lents)
  • Quasi suppression des glucides simples (sucre rapide)
  • Augmentation de la quantité de matières grasses, surtout de matières grasses végétales

Cette équipe a plus ou moins bannit toutes les sucreries, en déplacement ils ajoutent à leur smoothie du beurre d’arachide ou d’amande, les cuissons se font à l’huile de coco… Le métabolisme du corps s’adapte très rapidement à ce nouveau rythme alimentaire, manger plus gras le soir évite les fringales du lendemain et la prise d’un petit déjeuner à tendance sucré.

La prise de glucide sera réservée pour les journées de match.

Les barres de céréales sucrées, les boissons énergétiques sucrées n’ont plus leur place pour cette fédération sportive.

Pour vous donner un aperçu plus concret de ce régime deux menus types :

Les journées de préparation :

  • Petit déjeuner :  Omelette avec des œufs entiers. Possibilité d’ajouter du bacon bio, des champignons, des épinards et de l’avocat. Amandes, noix. Ni fruits ni céréales, ni pain.
  • Déjeuner : Viande ou poisson ou légumes secs, légumes frais, peu de fruits, pas de pâtes ni de riz.
  • Dîner : Poisson gras riche en oméga-3 comme le saumon. Légumes frais ou secs, yaourt, baies.

Les journées de compétition :

  • Petit déjeuner : Toasts avec beurre d’arachide et tomates rôties. Omelette aux blancs d’œufs, cuite à l’huile de noix de coco mélangés. Epinards et demi-avocat. Noix de cajou. Fruits frais, dont orange et banane pour leur teneur en potassium.
  • Déjeuner : Poulet maigre, riz, pâtes et patates douces 3 heures avant l’échauffement.
  • Avant-match : Porridge avec bananes, beurre d’amande et miel.
  • Après-match : Noix et beurre de noix, eau et fruits, plus un shake de protéines de whey, bananes et noix.
  • Dîner : Viandes rouges dont steak, côtelettes d’agneau et ribs. Légumes verts, notamment épinards, choux de Bruxelles et guacamole, patates douces.

 

Les équipes françaises devraient peut être s’en inspirer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here