Double Champion du Monde, double Champion Olympique, double Champion d’Europe, co-entraîneur de l’équipe de France, Guillaume Gille a eu la gentillesse de répondre à quelques questions en exclusivité pour Parlons Sports.


Parlons Sports : Bonjour Guillaume, tu as été nommé entraîneur adjoint de l’équipe de France de handball aux cotés de Didier Dinart, juste avant les Championnats du Monde qui se déroulaient en France, était-ce pour toi un challenge particulier ? Quelle est ta fonction exactement ?

Guillaume Gille : C’était quelque chose de particulier, avec une pression supplémentaire, mais ayant vécu ceux de 2001, c’était quelque chose à part. Il y avait une grosse excitation et beaucoup d’envie. Surtout que le public français a répondu présent. Cela a aussi permis de faire découvrir notre sport à un nouveau public. Le terme de co-entraîneur n’est que nominatif, Didier étant là depuis plus longtemps que moi , il a semblé important d’affiner les positons, mais c’est ensemble que nous sommes au service de l’équipe. Nous réfléchissons sur les choix, et je suis plus, maintenant, sur la préparation physique depuis le départ d’Alain Quintallet.

PS : Pour toi, qu’est ce qui fait la longévité de l’Équipe de France au plus haut niveau mondial ?

GG :  C’est l’organisation des clubs, la proximité au niveau des écoles et du sport scolaire, la qualité de la détection qui permet de sortir des joueurs de qualités. Les mentalités, vis à vis du handball, ont changé, et le hand est devenu un des fers de lance du sport-co en France. C’est une chance d’avoir de jeunes joueurs à intégrer, doucement, sans vouloir pour autant pousser les anciens , et transmettre l’envie de la gagne, de la victoire. Mais tout n’est pas tracé d’avance, c’est beaucoup de travail.

PS :  Si un jour tu venais à quitter l’équipe de France, aurais tu une préférence pour un club?

GG : A part l’équipe de France, entraîner un club oui, mais pour le moment je ne me projette pas dans cette perspective, quand on entraîne l’Equipe de France, le summum du handball, on profite de l’instant et on donne tout.

PS : Pour finir, quelques petites questions rapides…

PS : Si tu étais un film ?

GG : La vie est belle

PS : Si tu étais un sport (autre que le handball)?

GG : La pétanque

PS : Si tu étais un sportif ?

GG : Dans la peau d’un Michael Jordan ou d’un Roger Federer cela pourrait être pas mal !

PS : Si tu étais un club sportif ?

GG : Mon club de cœur : Chambéry

PS : Pour finir, si tu étais un animal ?

GG : Je ne suis pas très animaux, mais je vais dire un cochon à faire rôtir à la broche (rires)


Toute la rédaction de Parlons Sports remercie chaleureusement Guillaume Gille pour sa disponibilité et sa gentillesse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here