Avec une seule victoire sur ses cinq derniers matchs, Saint-Étienne s’est fait peur face à Metz mais réalise tout de même la bonne opération (3-1).


Il a fallu attendre le dernier quart d’heure de jeu pour voir l’ASSE réaliser quelque chose de concret dans cette rencontre alors que Metz menait au score grâce à Diagne depuis la 21ème minute. En manque de confiance en lui, Loïs Diony a une nouvelle fois offert une prestation décevante aux yeux des supporters stéphanois (l’ancien Dijonnais a été sifflé lors de son remplacement) alors qu’Alexander Søderlund a réussi beaucoup plus que lui aujourd’hui en seulement en 10 minutes de jeu. L’animation offensive proposée par Oscar Garcia a également été bousculée par l’absence du meilleur buteur des Verts, Jonathan Bamba, écarté du groupe par les dirigeants suite aux difficiles négociations pour la prolongation de ce dernier.

Le réveil des Verts a démarré par l’égalisation, en deux temps, de Vincent Pajot (74ème). Bryan Bado a ensuite manqué un penalty avant de forcer Cafu à marquer contre son camp (85ème). Pour clore la rencontre, le duo de remplaçant Soderlund/Maïga a mis l’ASSE à l’abri dans les arrêts de jeu grâce un à un but du jeune milieu de terrain. Les Verts retrouvent donc temporairement le podium à deux points de Monaco et une longueur d’avance sur Lyon, Marseille et Nantes alors que ces deux derniers se déplaceront respectivement à Strasbourg et Bordeaux. De son côté, Metz – avec son groupe d’anciens stéphanois – reste dernier du championnat et signe une 8ème défaites en 9 matchs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here