Parlons Sports s’intéresse aujourd’hui à Alexis Ville, jeune joueur prometteur de l’équipe première de La Pontoise (NM3) et qui a gentiment accepté de répondre à nos questions.


S’il commence par le foot, c’est pourtant au basket qu’Alexis Ville s’épanouira. Originaire de Montbrison, il commence le basket en benjamins 2ème année dans la ville de Savigneux. En minimes 1ère année, poussé par ses parents (Jean-Pierre Ville, ancien joueur ProA à Cholet) et son frère Thomas Ville (joueur de ProB à La Chorale), il quitte son club natal pour rejoindre l’UPAB ou il évoluera en Minimes France. Après la dissociation de l’UPAB (Andrézieux – La Pontoise), il rejoindra le club de La Pontoise où il finira ses catégories jeunes jusqu’à évoluer avec l’équipe première à ce jour.


P.S : Comment et pourquoi t’es tu retrouvé à jouer à La Pontoise ?

Alexis : Je suis allé à La Pontoise simplement parce que cela me permettait d’évoluer à un plus haut niveau de jeu que celui où je jouais à Savigneux. Le projet jeune était intéressant pour que je puisse progresser plus vite que si j’étais resté à Savigneux.

P.S : Comment organises-tu tes journées ?

Alexis : Je me lève à 6h50 pour ensuite aller prendre mon train afin d’aller en cours, je commence à 9h, j’ai généralement 2h à 3h de cours le matin, ensuite je mange puis retourne en cours souvent à 13h30 jusqu’à 16h30. Quand les cours sont finis j’ai le temps de rentrer sur Montbrison pour ensuite repartir à St-Just St-Rambert pour aller m’entraîner.

P.S : Comment t’adaptes-tu sur le plan scolaire ?

Alexis : Il faut savoir être organisé afin de trouver du temps libre pour pouvoir travailler et réviser. J’essaye de réviser lorsque j’ai des heures libres entre chaque cours pour que je puisse avoir le maximum de temps de repos chez moi tout en ayant le temps de m’entraîner.

P.S : Quels sont tes objectifs personnels et ceux de ton équipe dans ce début d’année ?

Alexis : Personnellement, ils sont assez simples, ne jamais cesser de progresser dans tous les compartiments du jeu, continuer ma marche en avant et prendre de plus en plus d’importance dans mon équipe. Collectivement, c’est de prendre chaque match les uns après les autres, on ne se met pas de pression particulière à être absolument 1er.

P.S : Fils de basketteur et frère de Thomas Ville, que vous apportent-ils au quotidien et ont-ils une influence dans votre vie basket ?

Alexis : C’est sûr que c’est bénéfique d’être né dans une famille pareille, surtout qu’ils ont tous les deux été pros. Ils me donnent beaucoup de conseils pour pouvoir m’améliorer. Je prends aussi beaucoup exemple sur leur jeu. Je m’appuie beaucoup sur ce que mon frère fait sur un terrain, cela m’apporte un exemple au niveau du poste extérieur. Et concernant mon père, j’étais encore petit quand lui jouait, du coup il me donne des conseils oraux souvent après mes matchs, il me dit ce que j’ai bien fait mais aussi ce que j’ai mal fait et ce qu’il me reste encore à travailler.

P.S : Ton meilleur souvenir en tant que joueur ?

Alexis Je dirais mes premiers pas en N3. C’était une sorte d’accomplissement, un premier palier de franchit dans ma toute petite carrière.

P.S : Un basketteur dont tu t’inspires, un modèle ?

Alexis : Premièrement il y a mon frère. Déjà parce qu’il fait parti de ma famille mais c’est aussi mon exemple parce qu’il incarne la personne, le joueur que j’aimerais être. Je m’inspire beaucoup de lui dans ma façon de jouer. Sinon je dirais Kobe Bryant, parce qu’il incarne la réussite dans mon sport. Sa volonté de vouloir tout gagner, de vouloir être le meilleur est un exemple. Son éthique de travail est aussi exemplaire.

 

Nous remercions Alexis Ville d’avoir prit de son temps pour répondre aux questions de Parlons Sports et lui souhaitons une excellente saison pleine de réussite aussi bien individuelle que collective.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here