Leader de National 2 avec 27 points, l’ASF se rendait hier soir à Epinal dans l’objectif de creuser l’écart avec la réserve de l’OL (21pts, 2e) et Villeurbanne (19pts, 3e). Etant menés 2-0 à la pause, les Rouges ont fait preuve de caractère pour arracher le nul.

D’entrée de jeu, les hommes de Romain Revelli souffrent et sont acculés en défense par les vosgiens. Malgré un but refusé dans le premier quart d’heure de jeu, les foréziens ne sont pas pour autant au mieux. Ils encaissent d’ailleurs le premier but du match quelques minutes après, sur une frappe de l’attaquant Mazzei (20′). Sonnés, les Rouges n’arrive pas à développer leur jeu et subissent face aux joueurs d’Epinal. Ils concèdent rapidement un penalty transformé par Kodija (26′), suite à une faute de Cabaton. Les locaux assènent donc un coup de massue aux joueurs de l’ASF.

Au retour de vestiaires, les hommes de Romain Revelli semblent métamorphosés : ils reviennent avec une belle ambition dans le jeu. L’incontournable Romain Spano sonne la révolte à la 51e minute et inscrit son neuvième but de la saison sur penalty. La dernière demi-heure de jeu est marqué par un Andrézieux dominant et souhaitant revenir mais le portier adverse reste solide, notamment sur un duel avec Bennekrouf. Il a fallu à l’ASF un but contre son camp inscrit par le pauvre Tango pour ainsi égaliser (75′). A noter l’expulsion de Maxence Chapuis, homme fort de l’ASF sur ce début de saison.

Le discours de Romain Revelli a transformé une équipe sonnée après avoir encaissé deux buts en 6 minutes. Les Rouges ramènent donc un point des Vosges après un déplacement compliqué et conservent leur avance sur la réserve de l’OL qui a perdu ce weekend.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here