Les dernières semaines ont été très mouvementées au sein de l’AS Saint-Étienne. L’heure est désormais à la reconstruction.

Les Verts ne connaissent plus le goût de la victoire. La dernière remonte au 14 octobre et un succès poussif devant Metz (3-1), dernier du championnat. Depuis, la crise traverse et plane autour du club. La débâcle lors du derby, claque historique à Geoffroy-Guichard contre l’ennemi lyonnais, a précipité les choses. Le coach tant espéré, tant attendu, Oscar Garcia démissionne après avoir passé seulement quelques mois dans le Forez.

Les cadres ne suffisent plus

S’il était prévisible que l’après-Galtier serait compliqué, rien ne laissait présager un tel désastre. Enfin, presque. Oscar Garcia n’a, vraisemblablement, pas eu les cartes en main lors du mercato estival. Malgré la montée en puissance de certains joueurs en début de saison, comme Dabo ou Gabriel Silva, le jeu désormais réputé comme peu emballant n’a pas évolué. Mais comment évoluer en utilisant le même effectif de l’année dernière, voir même en titularisant des joueurs qui étaient destinés à partir cet été ?

En plus de ça, le meilleur joueur stéphanois du début de saison, Jonathan Bamba, n’a toujours pas prolongé son contrat chez les Verts. Un feuilleton interminable qui affecte également le groupe. Si les cadres tels que Stéphane Ruffier, Loïc Perrin ou encore Vincent Pajot répondent globalement présents quand ils sont sur le terrain, leur apport n’est plus suffisant pour masquer la fébrilité du groupe.

Le mercato hivernal crucial

Cependant, tout n’est pas à jeter. L’ASSE pointe à la septième place de la Ligue 1 après 13 journées. Mais la spirale négative actuellement n’incite pas à l’optimisme. Julien Sablé a pris les rênes, très prématurément, de l’équipe première. Et ce n’est visiblement pas une solution de secours mais un projet d’avenir. Pour la suite, les supporters stéphanois n’ont pas d’autres choix que d’attendre. Attendre que Sablé s’installe et relance la maison verte.

Les joueurs vont également devoir se remettre au niveau. Un Loïs Diony va devoir endosser le rôle qu’on lui rêvait : celui de buteur. Le retour de Rémy Cabella devrait également faire du bien à l’animation offensive de l’ASSE. Espérons retrouver un Romain Hamouma flamboyant en 2018. Le mercato hivernal va être très important. De l’optimisme, oui, mais ce qu’attend le peuple Vert désormais, des guerriers prêts à relever un club tombé bien bas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here