Qualifié second sur la grille de départ, Sébastian Vettel n’a pas tardé pour prendre les commandes de ce grand prix très animé dès l’extinction des feux. Les deux Mercedes qui s’élançaient aux deux extrémités de la grille étaient en vues ce dimanche avec notamment un Lewis Hamilton impressionnant.


 

Parti depuis la voie des stands, le récent quadruple champion du monde nous a offert un joli spectacle sur le tracé d’Intergalos. Une remontée le plaçant jusqu’au pied du podium derrière Vettel, Bottas et Räikkönen.

 

Une fois les feux éteins, Vettel a pris un excellent envol lui permettant de prendre les reines de la course, une position que gère à merveille l’allemand puisque la Mercedes de Bottas ne l’a quasiment pas inquiété malgré des écarts peu importants entre les trois premiers. Une stratégie agressive a toutefois été adoptée du côté des flèches d’argent en tentant l’undercut sur Vettel au 27ème tour mais sans succès. Bottas de plus en plus décevant en cette seconde partie de saison n’a pu hausser le rythme contrairement à son équipier parti depuis la voie des stands. Le podium s’est joué jusque dans les derniers tours de course avec une belle résistance de Kimi Räikkönen sur Lewis Hamilton chaussé de pneumatiques Super Tendres.

 

L’homme en forme de ces dernières courses, Max Verstappen, a rallié l’arrivée au cinquième rang derrière Hamilton à 33 secondes du vainqueur. Le jeune pilote de Red Bull s’est pourtant illustré en début de course avec la gomme la plus tendre delà à menacer la troisième place de Kimi Räikkönen.. jusqu’au passage aux gommes « jaunes » où le néerlandais a perdu tout rythme. Derrière lui, son malheureux équipier Daniel Ricciardo parti en tête-à-queue dans le deuxième virage du premier tour de course suite à un contact avec la McLaren de Stoffel Vandoorne, ce dernier qui fût au préalable touché par la Haas de Kévin Magnussen. Des dégâts bien limités pour Daniel Ricciardo qui réussit une belle remontée.

 

Que dire de Felipe Massa?

Le régional de l’étape et futur retraité a disputé pour de bon son dernier grand prix à domicile en réalisant une course pleine d’émotions pour arracher la septième place avec sa modeste Williams. Une septième place qui était pourtant disputée par Alonso et Pérez mais à l’avantage du malheureux de 2008. Des émotions en fin de course avec cette séquence entre Felipe et son fils. Encore un pilote qui nous manquera sur la grille la saison prochaine.

Derrière le brésilien se trouvent Fernando Alonso sur sa McLaren Honda et Sergio Pérez devançant la Renault de Nico Hulkenberg qui réussi à arracher un point important pour la course au championnat constructeur face à Toro Rosso.

 

Zéro pointé pour les français..

Il aura fallu attendre le grand prix du Brésil pour enregistrer le premier abandon en carrière d’Esteban Ocon. Un abandon évitable suite à un accrochage avec son compatriote Romain Grosjean dans le premier tour de course. Arrivés aux coudes à coudes dans la courbe 6 du circuit, la Haas de Romain Grosjean à l’intérieur perd son train arrière et percute la Force India du pilote Normand qui l’oblige à s’arrêter quelques mètres plus loin.

 

Découvrez le classement ci-dessous :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here