Sans allusion douteuse au poireau (emblème du Pays de Galles), la France n’a fait qu’une bouchée de son adversaire du soir en s’imposant au Stade de France (2-0) pour ce premier match de préparation officiel au Mondial 2018.


Didier Deschamps voulait tester de nouvelles choses pour parfaire sa liste des joueurs qui prendront l’avion cet été direction Moscou et il a pu tranquillement procéder à des ajustements face à une formation galloise peu inquiétante.

D’entrée de jeu, les coéquipiers d’Aaron Ramsey pressent haut les Français pour tenter de les déstabiliser mais cette tactique est dangereuse puisque le Pays de Galles s’expose alors à de nombreuses contre-attaques. Kylian Mbappé se procure les premières occasions avant que « Grizou » n’ouvre la marque d’une magnifique « papinade » (1-0, 18e).

La match va alors baisser en rythme et en endormissant quelque peu les défenseurs tricolores, Gunter oblige Steeve Mandanda a rester vigilant pour repousser le danger. Plus d’actions franches ne se produiront jusqu’à la pause où les coéquipiers de Layvin Kurzawa dominent leur sujet mais ne concrétisent pas.

De retour des vestiaires, les Bleus assiègent la moitié de terrain galloise et mettent en danger Hennessey à plusieurs reprises par l’intermédiaire d’Olivier Giroud puis de Kingsley Coman, sans pour autant réussir à mettre la balle au fond des filets. S’en suivent alors une avalanche de changements pour les deux équipes qui entrent alors dans la dernière demie heure. Les Gallois répliquent quelques instants plus tard par la patte de Ramsey, en vain. Alors que la rencontre commençait à s’équilibrer, Mbappé sert Giroud sur un plateau qui permet à l’équipe de France de doubler la mise à vingt minutes du terme (2-0, 71e).

Les Bleus savent que l’essentiel est déjà acquis et font tourner (sur le terrain comme sur le banc). Par petites attaques, la bande à Giroud tente de nouveau de percer la défense adverse, sans succès. Le succès, les Bleus l’obtiennent pourtant à l’issue d’une partie hachée mais plaisante qui a vu la première sélection des petits nouveaux Steven Nzonzi et Benjamin Pavard, en plus des entrées en jeu de Nabil Fékir, Alexandre Lacazette, Anthony Martial et Florian Thauvin. Bref, une belle soirée foot pour oublier le froid, penser au soleil moscovite et surtout au prochain match mardi en Allemagne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here