La saison dernière avait laissé des traces au sein du Roannais Basket Féminin. Celle-ci s’était conclue par une descente en NF1.

Trop vite. Le RBF était peut être monté trop vite en Ligue 2. Pourtant, les Pink Ladies l’avaient amplement mérité après une saison 2015-2016 extraordinaire. Désormais de retour en NF1, le chantier était grand pour les dirigeants du club roannais. Après huit journées, la sauce commence à prendre. Même si certaines défaites (à Voiron, contre Feytiat) peuvent laisser un goût amer, le bilan comptable reste positif (5 victoires, 3 défaites).

La fin de l’année civile peut laisser entrevoir un Noël au chaud pour le RBF. Pour cela, il faudra aller chercher un résultat à Brive ce week-end avant d’assurer la dernière réception de 2017 face au Centre Fédéral. Deux matchs à l’apparence cruciale pour y voir un peu plus clair sur les ambitions roannaises cette année. A l’image des recrues qui se sont très bien adaptées, Olivier Hirsch tient un effectif capable de s’inviter dans les hauteurs de la poule de Nationale 1. Et pourquoi pas rêver plus grand…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here