Les Bleus débutaient leurs matchs de qualification pour la Coupe du Monde 2019 par une rencontre piège chez nos amis Belges ! Une mi-temps chacun et au final, c’est la France qui gagne…


Hans Vanwijn (7 pts, 7 rebonds, 3 passes, 13 d’évaluation) et ses troupes bousculent la France dès les premières minutes…

Poussée par son public, la Belgique commence très fort le match à l’image de Obasohan (7-2, 5e) mais les Français restent dans le coup à la fin du 1er quart-temps grâce à un Axel Julien très intéressant (15-13, 10e).

Le collectif belge domine cette première période de la tête et des épaules…

Les hommes de Vincent Collet vont néanmoins subir un énorme trou d’air dans le deuxième quart temps et les coéquipiers de Pierre-Antoine Gillet prennent le large à la pause (38-25, 20e).

Paul Lacombe (13 pts, 4 rebonds, 4 passes, 1 interception, 17 d’évaluation ), l’éclaircie après la tempête !

Après un bref passage par la case « vestiaires », l’Equipe de France de Basket rattaque pied au plancher et étouffe littéralement les Belges qui encaissent un 14-0 en l’espace de 4 minutes. Les Bleus reprennent alors les commandes de la partie par l’intermédiaire de Paul Lacombe derrière l’arc (38-39, 25e). Edwin Jackson et Louis Labeyrie termineront de parfaire le travail pour permettre au camp tricolore de mener après 3 périodes diamétralement opposées (46-48, 30e).

La victoire est certainement plus belle dans la souffrance mais attention au relâchement de l’armada française !

Dans le dernier acte, les Belges tenteront un come-back improbable dans le sillage de Libert, en vain. Les joueurs français auront fait preuve d’énormément de solidarité et de maîtrise dans les moments clés du match pour parvenir à la victoire (59-70, 4e).

LES MOMENTS FORTS DU MATCH

Prochain rendez-vous : La Bosnie-Herzégovine, tombeuse des Russes (81-76) et co-leader du groupe E. Les Bleus devront enchaîner ce lundi à la Kindarena de Rouen pour s’assurer une place de choix !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here