Malgré l’absence de sa star offensive A.J. Slaughter (entorse au poignet), Lyon-Villeurbanne a obtenu une précieuse victoire contre le leader de la Pro A, Le Mans (79-71), bien emmené par un David Lighty des grands soirs (27 d’évaluation).

Les joueurs de l’ASVEL aiment leur Astroballe. Avec 5 victoires en 5 matchs disputés à domicile en Pro A, la salle de Villeurbanne faisait figure de château-fort quasiment impénétrable. Mais le challenge proposé par l’équipe du Mans promettait de mettre à mal cette forteresse rhodanienne. L’actuel leader du championnat de France comptait avant ce match un bilan de 8 victoires et 2 défaites, ainsi que la meilleure défense du championnat.

L’ASVEL enregistrait avant ce match les retours de Charles Kahudi et Nicolas Lang, éléments précieux pour viser plus haut. Mais comme souvent, une bonne nouvelle est souvent accompagnée d’une mauvaise. A.J. Slaughter était annoncé forfait pour une entorse du poignet.

Le match a démarré avec deux équipes se rendant coup pour coup dans les 5 premières minutes. Amine Noua (13 points) se chargeait par la suite d’amorcer un raid solitaire de l’ASVEL avec une série folle de 15-2 en 5 minutes. Le jeune intérieur a inscrit 3 paniers de suite en exploitant notamment des pertes de balles du MSB et en concluant des contre-attaques rapides. A la fin du premier acte, les hommes de J.D. Jackson était en tête (22-15).

Les Manceaux revenaient par la suite avec de meilleures intentions grâce à l’adresse de Mykal Riley (19 d’évaluation : 18 points, 7 rebonds et 2 interceptions). Le MSB égalisait dans les 3 dernières dernières minutes avant la pause sur un nouveau panier à longue distance de son génial ailier. L’ASVEL repassait devant par la suite, mais un panier au buzzer inscrit par Terry Tarpey (11 points) permettait au Mans de revenir à seulement deux longueurs de retard (20′ : 38-36).

Lighty et Kahudi en patrons

Au retour des vestiaires, les deux équipes continuaient le mano a mano. Le meneur manceau Justin Cobbs (19 points à 9/17 et 5 passes) se chargeait de conclure quelques pénétrations dont il a le secret grâce à sa vitesse. Alpha Kaba (4 points et 4 rebonds) concluait quant à lui d’un dunk aérien une contre-attaque très bien lancée par David Lighty (29’35 : 56-60).

A l’entame du dernier quart-temps, les basketteurs villeurbannais n’avaient pas dit leur dernier mot. Ce match était une histoire de série. Et l’ASVEL comptait une fois de plus sur un excellent passage pour s’en sortir (une série de 17-2) et reprendre les commandes pour ne plus les quitter. David Lighty, énorme sur cette rencontre (27 d’évaluation : 20 points à 5/7 et 7 passes décisives), marquait un panier à 3 points pour redonner l’avantage à la Green Team (33’30 : 65-62). Charles Kahudi (18 points à 8/15 et 7 rebonds) démontrait quant à lui pourquoi il est l’âme de cette équipe. L’international français a inscrit 8 points dans ce dernier acte, dont un dunk monumental pour conclure le match dans les dernières secondes.

L’ASVEL s’impose 79-71 et rejoint Limoges en 3ème position du classement (7 victoires et 4 défaites). Les Manceaux voient quant à eux Monaco revenir à égalité de bilan avec eux (8 victoires et 3 défaites).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here