Débouté de sa demande en première instance, le club de Tours a décidé de faire appel.


Souvenez-vous, le 6 décembre dernier, Nathan Wounembaina avait connu des insultes racistes lors des 16èmes de finale aller de la Challenge Cup face à l’Olympiakos. Ayant alerté l’arbitre et sans réaction de sa part, le Tourangeau avait décidé de quitter le terrain. Mais sans autorisation de l’arbitre, il a été exclu de la rencontre.

Incompréhensible? C’est l’adjectif qui défini le mieux la décision rendue hier en première instance. En effet, la demande du club de Tour a été débouté. La raison? Le règlement de la CEV n’évoque pas explicitement les cas de racisme et la réclamation n’a pas été déposé par le capitaine de l’équipe. Il paraît pourtant logique que le club grec, aurait dû être sanctionné pour ne pas faire respecter le fair-play dans son enceinte sportive. Les instances en ont donc décidé autrement.

CP: S. Boué/ L’Equipe

Tours fait appel de la décision.

Tours, ne compte cependant pas en rester là, et fait appel devant la CEV. Le « feuilleton » n’est donc pas terminé, et l’ambiance du match retour qui aura lieu mardi prochain devrait être électrique. Le club a même prévu de déployer une banderole afin de sensibiliser le public contre le racisme.


Pour suivre l’actualité du volley-ball: 100% volley-ball français


 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here