Nathan Wounembaina a été victime d’insultes racistes hier lors d’un match de Challenge Cup. 


Lors du seizième de finale aller de Challenge Cup, Tours s’est déplacé à l’Olympiakos mercredi soir. Un voyage dont le club se rappellera longtemps, dont notamment Nathan Wounembaina.

En effet, dès que le Tourangeau touche le ballon, des cris de singes fusent depuis les tribunes grecs. Alors que les deux équipes se disputent la fin du premier set (24-24), le joueur du TVB signale le problème à l’arbitre, le bulgare Milan Todorov. Mais ce dernier, ne semble pas entendre les réclamations du joueur et laisse se dérouler la suite du match sans donner d’avertissement au club grec.

CP: ToursVB

Il quitte le terrain et est exclu du jeu par l’arbitre bulgare

Excédé et consterné de la situation auquel Wounembaina doit faire face, ce dernier quitte le parquet dès le premier set sans l’accord de l’arbitre. Immédiatement, ce dernier brandit son carton rouge, synonyme d’exclusion en application du règlement.
En conséquence, le joueur tourangeau pourrait recevoir comme sanction de ne pas disputer le match retour prévu le 19 décembre prochain.

Une réaction attendue de la CEV ?

Alors que le joueur aurait peut-être dû attendre l’autorisation de l’arbitre pour quitter le terrain, la décision de l’arbitre de ne pas sanctionner l’Olympiakos semble consternante. En effet, il n’est pas acceptable de voir dans le sport de tels faits qui ne sont pas dans la nature même de ce qu’est le volley-ball. La Fédération française de volley-ball a par l’intermédiaire d’un communiqué que vous retrouverez à la fin de cette article, ouvert une procédure pour saison la commission de discipline de la CEV.

En attendant la suite d’un événement qui n’a rien à faire sur un terrain, le joueur tourangeau a reçu le soutien de son club ainsi que de la fédération et de la ministre des sports, Laura Flessel, mais pas seulement. En effet, le club de hockey de Tours a aussi apporter son soutien au joueur.

 


LE COMMUNIQUE DE LA FÉDÉRATION FRANÇAISE DE VOLLEY-BALL:

« Lors du match de CEV Challenge Cup, Olympiakos/Tours VB, qui s’est joué hier soir en Grèce, le joueur tourangeau Nathan WOUNEMBAINA a été victime d’insultes racistes à son encontre par une partie du public du club grec.

Cette situation inadmissible a provoqué sa sortie volontaire du terrain suivie d’une décision d’expulsion de l’arbitre. Au regard du préjudice sportif causé au club et aux atteintes à la personne du joueur, la Fédération Française de Volley et la Ligue Nationale de Volley ont ouvert une procédure visant à saisir la commission de discipline de la CEV afin de sanctionner de tels agissements en application de ses règlements.

Madame la Ministre, Laura Flessel, a également été informée de cet incident intolérable.

Eric Tanguy, Président de la FFVolley et Alain Griguer, Président de la LNV, réitèrent leur soutien à Nathan WOUNEMBAINA et au Tours Volley-Ball. »


 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here