Retour sur la 14ème journée de Pro A qui s’est déroulée hier soir. Après la défaite contre Bourg, l’ASVEL devait se reprendre à domicile. Si le sursaut avait été amorcé en Eurocoupe avec la qualification acquise face au Tofas Bursa, il fallait confirmer en championnat contre Nanterre. C’est chose faite grâce à une belle prestation collective (victoire 81-65).

Le dernier match de Pro A de l’année 2017 n’était pas un cadeau pour l’ASVEL. Affronter Nanterre n’est jamais chose évidente. Le collectif entrainé par Pascal Donnadieu prouve saison après saison qu’il faut compter avec lui. Et cette saison n’échappe pas à la règle.

Les Villeurbannais continuent de chercher leur rythme de croisière durant cette saison. Si le bilan à domicile était impressionnant à l’heure de débuter cette rencontre (10 victoires en 12 matchs, toutes compétitions confondues), la défaite face à Bourg avait laissé d’énormes frustrations quant à son scénario et sa 2ème mi-temps catastrophique. L’heure était donc à l’opération rachat auprès des supporters.

La rencontre débutait bien pour la Green Team, soucieuse de prendre les commandes d’entrée, à l’image d’un shoot à 3 points mis d’entrée par le meneur John Roberson dès les premières secondes. Mais en face, la réaction ne se faisait pas prier. Jamal Schuler rentrait en contact avec Charles Kahudi qui perdait la balle. Une action qui se concluait d’un dunk à deux mains de Terran Petteway (4′ : 13-9). Ce même Petteway (17 points et 4 rebonds) faisait ensuite passer son équipe en tête sur un lay-up en contre-attaque (7′ : 15-16). Nanterre creusait même un petit écart à la fin du premier quart-temps : 16-21.

Demarcus Nelson (6 points, 6 passes et 4 rebonds) enchainait ensuite deux paniers, d’abord à longue distance, puis sur une accélération qui laissait tout le monde sur place (13′ : 21-24). L’embellie des Villeurbannais se confirmait et prenait forme avec un shoot de son arrière A.J. Slaughter (8 points à 3/7) au buzzer du 2ème quart-temps pour donner cinq longueurs d’avance à son équipe (20′ : 40-35).

5 joueurs au dessus du 12 d’évaluation

L’ASVEL se montrait solide défensivement et à l’aise dans son expression collective. Un collectif illustré par les chiffres montrant que 5 joueurs de l’équipe se positionnaient au dessus du 12 d’évaluation (Watkins, Roberson, Harper, Nelson et Lighty). A.J. Slaughter n’a pas eu le même rayonnement, mais il a su se montrer « clutch » en gratifiant le public de l’Astroballe d’un nouveau shoot au buzzer. Et celui-ci avait le mérite de mettre un énorme coup sur la tête des visiteurs (30′ : 62-54).

L’ASVEL évitait cette fois-ci de se faire peur durant le dernier quart-temps. Justin Harper (18 d’évaluation : 14 points et 7 rebonds) prenait les choses en main en inscrivant 10 points lors de cette période. Kahudi s’occupait de conclure une somptueuse passe de Roberson en alley-oop pour donner un avantage définitif à la Green Team (38′ : 75-65).

L’ASVEL s’impose sans trembler sur le score de 81-65 pour son dernier match de Pro A de l’année 2017. Un succès bienvenu en vue de la qualification pour la Leaders Cup (seules les 8 premières équipes du classement pourront se qualifier à la mi-saison). Les hommes de J.D. Jackson sont 8èmes du classement (8 victoires et 6 défaites).

Il reste encore un match à négocier avant la trêve de la fin d’année. Il s’agira d’un déplacement sur le parquet de Gran Canaria en vue de la dernière journée d’Eurocoupe. Si l’ASVEL est déjà qualifiée pour le top 16, il faudra prendre ce déplacement avec sérieux pour terminer l’année sur une bonne note. Une première place permettrait aussi de s’assurer d’un groupe plus abordable pour la seconde phase de cette compétition.

Crédit photo : asvelbasket.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here