La saison 2017 est bel et bien terminée et il est l’heure de dresser un bilan des 11 derniers mois écoulés sur la planète tennis. Spectaculaire dans tous les événements, la saison 2017 aura été bien différente de sa prédécesseur. Le top 10 mondial a été totalement remanié et cette année de nouvelles têtes se sont installées en haut de la hiérarchie.


Un mois de janvier extraordinaire  

Au début de la saison, tout le monde se livre au jeu des pronostics et au moment de débuter l’année, personne n’aurait pu imaginer le scénario de ce mois de janvier. A l’entame de la saison, Andy Murray est numéro un mondial et compte bien le rester après sa fin de saison 2016 en fanfare. Néanmoins, Novak Djokovic, son dauphin ne va pas lui rendre la vie facile. Dès la première semaine, à Doha, les deux hommes se retrouvent en finale. Lors d’un match spectaculaire, « Djoko » envoie un message fort au monde du tennis. Il est bel et bien de retour aux affaires et entend bien reprendre le trône à son ami Andy Murray. Avant le début de l’Open d’Australie, le Serbe et l’Écossais se présentent comme favoris incontestables de ce premier majeur de l’année.

Toutefois, à côté de tout ça, un petit homme Suisse fait son grand retour à la compétition. Absent lors de toute la deuxième partie de saison 2016, Roger Federer reprend la raquette lors de l’exhibition de la Hopman Cup avant de se tourner vers Melbourne. Tête de série numéro 17, le Suisse doit se méfier du tirage sort. Ayant la possibilité de retrouver Nadal (tête de série 9) dès le troisième tour, le Suisse écopera finalement de Tomas Berdych pour son troisième tour… L’occasion d’être fixé sur son niveau.

L’Open d’Australie : Le tournoi de l’année 

Premier grand rendez-vous de l’année, l’opus Australien 2017 aura été d’une très bonne saveur. Entre surprises et matchs historiques, le tournoi a marqué de son empreinte. Dès le deuxième tour, une surprise monumentale vient frapper Melbourne. Novak Djokovic, sextuple vainqueur du tournoi et tête de série numéro deux se fait sortir par Denis Istomin. En crise depuis mi-2016 les problèmes du Serbe ne sont toujours pas réglés…

Dans l’autre partie de tableau, Roger Federer a fait sa rentrée et se met petit à petit à un bon niveau. Avant d’affronter Tomas Berdych, personne ne sait réellement de quoi ce match sera fait. Le Suisse sera t-il capable de retrouver un niveau assez élevé pour affronter les tout meilleurs? Les questions fusent mais Federer a une réponse claire, le match a été une démonstration. « Roger » dans toute sa splendeur écrase Berdych et envoie un message très très fort à tout le monde, en 2017, il faudra faire avec lui !

La suite du tournoi continue sur les mêmes bases. Autre revenant, Rafael Nadal semble lui aussi avoir retrouver sa splendeur d’antan. Il efface le jeune Zverev en cinq sets avant d’éliminer Monfils et Raonic pour retrouver les demi-finales d’un tournoi du Grand Chelem pour la première fois depuis 2014. Dans le même temps, Andy Murray, ultra favori du tournoi se fait surprendre par le fantasque Mischa Zverev en huitième de finale. Impensable en début de tournoi, Roger Federer et Rafael Nadal se retrouvent les mieux placés pour remporter le titre.

Ironie du sort, Nadal et Federer vont se retrouver en finale de l’Open d’Australie. Sans duel depuis deux ans, les deux rivaux vont offrir au public la plus belle finale possible. En cinq sets, Roger Federer s’impose et remporte son 18ème tournoi du Grand Chelem, le premier depuis 2012. Il bat également Nadal en finale de Grand Chelem pour la première fois depuis 10 ans

Retour 10 ans en arrière 

L’Open d’Australie aura été homérique et aura permis à Roger Federer et Rafael Nadal de retrouver le top niveau mondial. Par la suite, les deux joueurs vont tout rafler sur leur passage. Le Suisse va effectuer l’incroyable doublé Indian Wells/Miami pour la troisième fois de sa carrière, en battant par deux fois Rafael Nadal. Il annonce après ça ne pas participer à la saison sur terre battue…

Du côté de Nadal, la saison sur terre battue va être un véritable succès, l’Espagnol va tout remporter, à l’exception du tournoi de Rome (victoire à Barcelone, Monte-Carlo, Madrid et Roland Garros). Il va réaliser l’exploit de sa vie en s’adjugeant un 10ème Roland Garros et réaliser la fameuse décima. Au milieu de l’été, à l’aube du Masters 1000 de Cincinnati, l’Espagnol va même retrouver le trône de leader de l’ATP.

Roger Federer, va, lui, revenir pour la saison sur gazon. Fort de son expérience, le Suisse va décrocher son 9ème titre sur l’herbe de Halle et va enchaîner avec son 8ème Wimbledon. Ce sacre lui permet d’être seul en tête du palmarès du tournoi londonien.

Une hécatombe de blessures 

Au delà des performances incroyables de Federer et Nadal, 2017 a été marquée par de nombreuses blessures. Beaucoup de champions ont été contraint de mettre un terme à leur saison… C’est le cas notamment pour Novak Djokovic (blessé au coude), Andy Murray (blessé à la hanche) et Stan Wawrinka (blessé au genou). Ces blessures ont donné à la fin de saison un petit gout amère.

Au moment de l’Us Open, le tableau était totalement décousu et n’importe qui pouvait se faire une place. Rafael Nadal va remporter le tournoi pour la troisième fois de sa carrière et assurer sa place de numéro un mondial. Cependant, il retrouvera inattendu Kevin Anderson en finale. Le Sud Africain a disposé de Pablo Carreno Busta dans une demi-finale on ne peut plus inédite.

Les jeunes prennent le pouvoir 

A côté de Federer et Nadal, les jeunes ont commencé à sortir de leur boite. Dans une saison très ouverte, trois joueurs ont ouvert leur palmarès en Masters 1000. Alexander Zverev a prouvé tout son potentiel cette année en s’adjugeant les Masters 1000 de Rome (contre Djokovic) et de Montréal (contre Federer). Le Bulgare Grigor Dimitrov a enfin explosé au grand jour, auteur d’une saison fabuleuse qui lui permet de la conclure à la troisième place mondiale, le Bulgare a également ouvert son palmarès en Masters 1000 avec le titre à Cincinnati. Il s’est également imposé brillamment lors du Masters de fin d’année en venant à bout de David Goffin en finale. Autre surprise de la saison, l’Américain Jack Sock est venu faire coup double à Bercy en remportant le titre et en se qualifiant pour le Masters.

La France sur le toit du monde

Chez les bleus, ce que l’on retiendra en 2017 est bien évidemment cette victoire en Coupe Davis. Favori de la compétition, les hommes de Yannick Noah n’ont pas cédé et ont atteint cet objectif. Opposé à la Belgique en finale, la France a été la meilleure équipe. Les bleus s’adjugent donc un dixième saladier d’argent pour le plus grand bonheur de tous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here