Après leur défaite face à Kazan mardi 02/01 et dimanche à Levallois en pro A, les hommes de JD Jackson se devaient de réagir dès ce soir face au Reggio Emilia avant de se déplacer à Chalon samedi soir.


Une première mi-temps sans véritable engagements 

Les dix premières minutes seront jouées sur un faux rythme, ce qui ne sera pas en faveur des villeurbannais qui n’aiment pas ce jeu. Ils seront donc en difficultés au niveau de l’adresse et se rendront donc la tâche plus compliquée (13-19, 10e). Dans le second quart, AJ Slaughter lance Kaba qui débloque son compteur et s’impose dans la raquette. L’agressivité défensive de la Green Team refait surface et offensivement, on assiste à des phases avec plus de mouvements et plus de réussite avec une relève au poste 5 et Watkins qui fait fureur. A la mi temps, le score est de 32 à 31.

Une fin de match de folie …

Les protégés de Jackson ressortent des vestiaires avec la rage de se relancer dans cette Eurocup et de retrouver la victoire. Kaba et Watkins sont innarrêtables dans la raquette que ce soit en attaque, ou en défense, deux véritables poisons pour l’équipe italienne. Les ailiers villeurbannais jouent bien le jeu en servant prioritairement leurs intérieurs. L’ASVEL prend pour l’une des premières fois du match le dessus sur leur adversaire (52-45, 30e). Et le dernier quart tiendra toute ses promesses : du jeu, de la folie. Les rebonds offensifs se multiplient, les villeurbannais semblent avoir pris le match en main. Mais dans les deux dernières minutes, les italiens font une remontée folle, ce qui inquiète JD Jackson. Heureusement, dans tout les bons coups, Roberson répond présent et inscrit un 3pts crucial dans les 30 dernières secondes et offre le match à son équipe sur le score de 68 à 64.

Victoire importante pour la Green Team, alors que JD Jackson avait déclaré être dans un état « d’urgence »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here