Après Greipel et Ewan, c’est cette fois-ci Elia Viviani qui a glané sa première victoire avec sa nouvelle équipe, après une démonstration de force dans la dernière ligne droite. Le maillot de leader reste chez Mitchelton Scott, mais la course devrait se décanter dès demain.

Encore un abandon sur les routes australiennes. A nouveau, c’est l’équipe FDJ qui en fait les frais. Son leader, Steve Morabito, s’est démis une épaule la veille. 129 coureurs prennent donc le départ sous des températures frôlant les 40 degrés. Bis repetita, ce sont deux habitués qui prennent l’échappée du jour. A savoir Nicholas Dlamini (Dimension Data) et Scott Bowden (UniSA Australia). Encore eux. Ils prennent le large alors que le thermomètre affiche 42 degrés.

L’unique difficulté du jour, Penny’s Hill, attribuera 16 points à celui qui passera en tête. Les deux étant particulièrement intéressés par le prix du meilleur grimpeur, forcément la bagarre fait rage. Bowden tente plusieurs fois de décramponner son adversaire, mais c’est finalement Dlamini qui est le plus fort. Comme un air de déjà vu… le Sud-Africain conforte donc son avance en tête du classement de la montagne. Le reste des points est attribué, dans l’ordre, à Richie Porte (BMC), Damien Howson (Mitchelton Scott), Cameron Meyer (Mitchelton Scott) et Alexander Edmondson (Mitchelton Scott). 4min35 d’écart. Il reste 82 kilomètres.

A Myponga, lieu du premier sprint intermédiaire, Dlamini passe encore en tête devant son compagnon d’échappée, Bowden. Dans le peloton, c’est la bagarre. Il reste 2 points à attribuer, mais surtout 1 seconde de bonification. Alors que certains tentent d’anticiper, c’est finalement un sprint. Sam Bennett (Bora Hansgrohe) coiffe ses adversaires sur la ligne. A 58 kilomètres de l’arrivée, 2 minutes séparent le peloton de Bowden, qui s’est débarrassé de Dlamini, repris par le peloton un peu plus tard.

Troisième vainqueur en trois jours

A Inman Valley, lieu du second sprint intermédiaire, c’est sans surprise Bowden qui passe en tête. Mais à nouveau, c’est la bagarre dans le peloton qui est digne d’intérêt. A l’issue d’un sprint disputé en petit comité, c’est Nathan Haas (Katusha) qui prend la 2eme place, devant Jay McCarthy (Bora Hansgrohe). A 32 kilomètres du terme, l’écart n’est plus que de 2min05.

Bowden ne forcera pas. A 20 kilomètres du but, l’Australien est repris. En contre, c’est Thiago Machado (Katusha) qui tente de filer. Après un long raid solitaire, le Portugais est repris à 8km de l’arrivée. C’est désormais inévitable, les sprinteurs vont à nouveau se disputer la victoire. Alors que Mitchelton Scott semblait organisée pour Caleb Ewan, l’équipe a perdu le contrôle dans les derniers mètres, permettant à Elia Viviani (Quick Step Floors) de s’imposer après un effort monstrueux pour combler son retard. L’Italien devance finalement Phil Bauhaus (Sunweb) et Caleb Ewan. Premier Français, Anthony Roux (FDJ) termine 23eme, dans le peloton.

Au classement général, Caleb Ewan conserve la tête. L’Australien devance désormais Elia Viviani (+10sec) et Daryl Impey (Mitchelton Scott), de 14 secondes. Anthony Roux est toujours le premier Français, à la 10eme place, à 20 secondes du leader.

Le résumé de l’étape :

La nuit prochaine, la course prend une nouvelle tournure. A priori pas de sprint massif cette fois-ci. Le peloton parcourra 128.2km entre Norwood et Uraidla. Les 15 derniers kilomètres seront trop difficiles pour les purs sprinteurs. Une sélection s’opèrera sans doute, si certaines équipes décident de prendre la course en main. Le leadership devrait donc changer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here