A chaque jour son vainqueur en Australie. La nuit dernière, c’est Peter Sagan qui s’est montré le plus puissant, dans une arrivée assez étonnante. Le Slovaque est aussi le nouveau leader du général.

Le peloton s’élance de Norwood pour 128.2km de course. Etape courte encore, alors les attaquants du jour partent dès l’entame. Il s’agit de deux coureurs de l’équipe UniSA Australia : Zakkari Dempster et Alexander Porter. Un peu plus tard, ce sont deux coureurs de Lotto Soudal qui tentent de partir : André Greipel, vainqueur de la 1ere étape, et Thomas de Gendt. Mais voyant l’écart croitre avec les deux devant, ils décident d’interrompre leur effort.

Bien sûr, pas de bagarre entre les deux coéquipiers de l’équipe australienne, à l’approche du sprint intermédiaire de Birdwood. Dempster devance Porter. Dans le peloton, c’est le vainqueur de la veille, Elia Viviani (Quick Step Floors) qui est le plus fort. L’écart est de presque 9min à 84km de l’arrivée.

Alors que le thermomètre affiche presque 43 degrés, les deux échappés passent à nouveau le deuxième sprint intermédiaire, à Charleston, sans bagarre. Cette fois-ci, Porter devance Dempster. A nouveau, Quick Step fait le travail, sans concurrence. C’est donc à nouveau son sprinteur, Elia Viviani, qui passe en 3eme position. L’écart n’est plus que de 5min35 à 56km du but. Mais devant, Porter ne peut plus suivre le rythme. Il laisse son coéquipier, Dempster, seul devant.

Des attaques… en vain

Sans grande surprise hélas, Dempster est repris à 19km de l’arrivée. Alors que la pente se dresse face au peloton. Dès les premiers pourcentages, Caleb Ewan (Mitchelton Scott), leader du général, est lâché. Les coureurs entament donc Norton Summit, la difficulté répertoriée du jour. Sous l’impulsion de plusieurs équipes, le peloton explose. Le groupe ne compte plus que 25 unités à l’approche du sommet. Pas de bagarre pour les points, Gerrans (BMC) passe en tête devant Porte (BMC), Canty (EF Education First), Valgren (Astana), G. Izagirre (Bahrain Merida) et Ulissi (UAE).

Pour autant, le profil ne se simplifie pas après le passage au sommet. Alors de nombreux coureurs tentent de sortir. Notamment Richie Porte, vainqueur sortant. Il y a 35 coureurs dans le peloton, et chacun son tour, tout le monde essaye de partir. Même Peter Sagan (Bora Hansgrohe), pourtant le plus rapide sur le papier. Mais personne n’y parvient. Le groupe est compact à l’approche du sprint final, en descente. Les fesses sur la selle, tout en puissance, Peter Sagan s’impose logiquement. Il devance Daryl Impey (Mitchelton Scott) et Luis Leon Sanchez (Astana). Pierre Latour (Ag2r La Mondiale) se classe 9eme, dans le même temps.

Au général, le champion du monde prend la tête. Daryl Impey est 2eme à nouveau, à 2 secondes. Jay McCarthy (Bora Hansgrohe) complète le podium, à 9 secondes. Pierre Latour est le premier Français, classé 13eme à 14 secondes.

Le résumé de l’étape :

Demain, c’est l’étape reine du Down Under. Les coureurs arriveront au sommet de Willunga Hill, après l’avoir déjà grimpé une fois un peu plus tôt dans l’étape. Au total, 151.5km depuis McLaren Vale, réservés à ceux qui savent grimper. A l’arrivée, on connaitra sans doute le vainqueur de la course.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here