Amaury Sport Organisation (ASO), organisateur du Tour de France, Paris-Nice et du Dauphiné (entre autres), a attribué ses invitations pour les trois courses françaises. Vital Concept, nouvelle équipe créée par Jérôme Pineau, ne sera pas de la partie en juillet. Un coup dur pour Bryan Coquard.

Les invités de 2017 sont de nouveau conviés pour l’édition 2018 du Tour de France. Direct Energie, Cofidis, Fortuneo Samsic et Wanty Groupe Gobert retrouveront les routes de la Grande Boucle. Delko Marseille, mais surtout Vital Concept, restent elles sur le carreau. Si la première non retenue citée n’étonne personne, c’est la deuxième qui ouvre le débat des wild cards. Logique pour certains, moins pour d’autres. Quoiqu’il en soit, c’est un coup dur pour Jérôme Pineau et les siens, qui regarderont le Tour à la télévision. Notamment Bryan Coquard, qui espérait retrouver la compétition de juillet, après l’avoir déjà manquée l’année passée. L’optimisme ambiant au sein de l’effectif avant l’annonce laisse donc place à la frustration. Le leader de la formation Vital Concept n’a pas tardé à réagir sur Twitter.

Une décision logique malgré tout

Christian Prudhomme, directeur du Tour de France, a regretté l’absence du sprinteur français. Mais, cette année « la sélection a été plus compliquée que d’habitude ». En effet, qui devrait-on évincer parmi les quatre invitées ? Cofidis, équipe emblématique ? Direct Energie (ex Europcar), qui a une grande histoire avec le Tour ? Fortuneo Samsic et son leader Warren Barguil, chouchou du public ? Ou Wanty, équipe belge certes, mais qui compte Guillaume Martin et Yoann Offredo dans ses rangs, et qui a brillé la saison dernière ? Autant dire que le choix est cornélien, voire impossible. L’équipe de Jérôme Pineau en fait donc les frais, sans avoir pu faire ses preuves. L’ex-coureur reconverti a déclaré être déçu, mais « cette nouvelle va redoubler [leur] volonté de prouver qu’[ils] étaient faits pour être présents sur le Tour ».

Sur le Dauphiné, pas Paris-Nice

Vital Concept pourra prouver ses qualités en World Tour sur le Dauphiné. Etonnant, car la course rhônalpine constitue la course de préparation type pour les favoris au général du Tour de France. On aurait légitimement pu attendre Coquard et les siens sur Paris-Nice, plus proche de leurs qualités. Quoiqu’il en soit, la bande à Pineau accepte le défi. Avec pour objectif cette saison de démontrer qu’ils ont le niveau pour être de la partie en 2019. Mais aucun doute que le temps joue en faveur de Vital Concept. Avec la jeunesse de son effectif, l’équipe devrait selon toute logique progresser au fil des mois, des années. De quoi faire oublier à Bryan Coquard qu’il manquera le grand départ de Noirmoutier, sur ses routes d’entrainement ? Pas sûr… mais la décision d’ASO est compréhensible.

Crédit Photos : Nicolas Creach (Le Telegramme), Le Telegramme

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here