Reprise du World Tour dans le Golfe. Le peloton avait rendez-vous à Abu Dhabi pour la 1ere des cinq étapes au programme. Fort de sa victoire à Oman la semaine passée, Alexander Kristoff a dominé le sprint final.

Etape toute plate pour commencer cette 4eme édition de l’Abu Dhabi Tour. 189 kilomètres autour de Madinat Zayed, dans les longues lignes droites désertiques. Cinq coureurs prennent l’échappée du jour. Il s’agit de Vincenzo Albanese (Bardiani), Damiano Caruso (BMC), Nikolay Trusov (Gazprom), Charles Planet (Novo Nordisk) et Toms Skujins (Trek Segafredo). Au même moment, on apprend l’abandon d’un grand favori pour la victoire d’étape : Mark Cavendish (Dimension Data). Le Britannique, victime d’une chute dans le départ fictif, ne peut continuer la course.

L’étape, sans aucune difficulté, dans les grandes lignes droites de plaine, devient rapidement soporifique. Les échappées prennent le large, mais savent pertinemment que sur un tel profil, ils n’ont pas la moindre chance de rallier la ligne avant les sprinteurs. Deux sprints intermédiaires sont au programme. Nikolay Trusov remporte le premier, alors que Toms Skujins devance ses compagnons d’échappée sur le deuxième.

La puissance du champion d’Europe

A une cinquantaine de kilomètres de l’arrivée, l’échappée s’effrite, alors que leurs chances sont d’ores et déjà réduites à néant. Skujins est le premier à lâcher. Albanese et Trusov l’imitent quelques kilomètres plus loin. Charles Planet, jeune coureur français de 24 ans, est repris à 16km du but. Caruso, seul rescapé, ne tiendra que 2 kilomètres de plus. L’inévitable approche : sprint massif.

Dans le final, c’est la guerre. Toutes les équipes se tirent la bourre pour prendre la tête du peloton. Parfois même dangereusement. Un gros groupe se crée sur la droite de la route, alors que certains tentent de forcer le passage. Mais finalement aucun incident. Dans l’emballage final, les favoris sont à la bagarre. Parti de loin, Alexander Kristoff (UAE Emirates) voit une porte ouverte et s’y engouffre. Sans équipier, il se fraye un chemin dans la foule, avant de disposer en puissance de ses adversaires. Le Norvégien s’impose ! Il devance d’une longueur Andrea Guardini (Bardiani) et Caleb Ewan (Mitchelton Scott). Rudy Barbier (AG2R La Mondiale) décroche une honorable 9eme place.

Le dernier kilomètre en vidéo :

Un résumé de l’étape proposé par CyclismeTube :

Revanche demain pour les déçus du jour. L’étape est encore plus plate qu’aujourd’hui (si cela est possible). 154 kilomètres entre Yas Mall et Yas Beach, pour, sans aucun doute, un nouveau sprint massif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here