Alors que Viviani et Kristoff avaient enlevé les deux premières étapes, ce troisième sprint massif en trois jours a couronné un nouveau vainqueur : Phil Bauhaus. L’Allemand s’impose, après visionnage de la photo finish. Résumé.

Toujours une étape très plate dans les environs d’Abu Dhabi. Longue de 133 km, on attendait surtout des rafales de vent dans le final. Mais avant, ce sont quatre hommes qui prennent l’échappée. Les courageux du jour s’appellent Marco Maronese (Bardiani), Sergey Firsanov (Gazprom), Pierre Rolland (EF Education First) et Sam Brand (Novo Nordisk). Mais on connait la chanson maintenant, cette étape ne peut livrer un autre scénario qu’un sprint entre les costauds.

Marco Maronese remporte le premier sprint intermédiaire pour la forme, mais l’écart, en plus de ne pas décoller, se réduit drastiquement, alors qu’on est encore loin de l’arrivée. En effet, le peloton sait parfaitement que le vent peut jouer un rôle important, alors les équipes sont nerveuses, font les efforts. On est à plus de 50 kilomètres de l’arrivée, lorsque Rolland tente un dernier baroud d’honneur. En vain. Le peloton est groupé alors qu’il reste 53km.

Pas d’animation finalement

Alors on se dit que la dernière partie de la course devrait être animée. Avant les choses sérieuses, Elia Viviani (Quick Step), leader du général, décroche une bonification en remportant le second sprint intermédiaire. Et puis les kilomètres défilent. Les équipes montrent toutes le maillot à l’avant pour protéger leur leader. Finalement… rien ne se passe. Tout le monde le savait, surtout après les tentatives de la veille. Aujourd’hui, le piège était tellement évident, que personne ne peut faire de différences.

Et puis ce qui devait arriver se produit. Les équipes de sprinteurs prennent les choses en main. Les routes larges permettent au peloton de se scinder sur la largeur de la route. Quick Step est encore bien organisée au kilomètre, pour Viviani. Mais à l’issue d’un sprint très disputé, on ne sait pas qui a gagné. Cinq coureurs terminent quasiment sur la même ligne. On fait donc appel à la photo finish. Auteur d’une remontée folle, Marcel Kittel (Katusha) est battu d’un cheveu. C’est Phil Bauhaus (Sunweb) qui gagne ! Pascal Ackermann (Bora Hansgrohe) prend la 3eme place. Belle performance de Rudy Barbier (AG2R La Mondiale), qui prend la 7eme place.

Le dernier kilomètre en vidéo :

Au classement général, c’est toujours Elia Viviani qui mène la danse, en gagnant quelques secondes grâce aux bonifications du sprint intermédiaire. Alexander Kristoff (UAE) est 2eme à 3 secondes, alors que Phil Bauhaus est 3eme, dans le même temps que le Norvégien. Rudy Barbier, premier Français, est 13eme à 12 secondes.

Résumé de l’étape proposé par Cyclisme Tube :

Demain, on reste sur le plat, mais dans un exercice différent. Un contre la montre de 12,6km autour d’Al Maryah Island. Ce court chrono pourrait déjà permettre à certains leaders de prendre un peu de marge par rapport aux adversaires, en vue de l’étape reine de dimanche…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here