Demain aura lieu le 116e derby entre Lyon et Saint-Etienne au Groupama Stadium à partir de 17h. Depuis l’écrasante victoire lyonnaise du match aller (0-5) le contexte et les équipes ont bien évolué. Si un derby est toujours un match particulier, son contexte n’est jamais anodin, en voici les principaux points pour les lyonnais. 


Une situation délicate en championnat

L’année 2018 est mitigée pour l’Olympique Lyonnais. Avec un match nul et deux victoires dont une contre le PSG, les Gones avaient bien entamé le mois de janvier. S’en est suivi trois défaites et un match nul insufflant le doute au sein de l’équipe. Un doute qui se ressent au classement de Ligue 1. Les lyonnais vont démarrer ce match en comptant pas moins de 6 points de retard sur Marseille (3e) et 7 points sur Monaco (2e).

Les points pour la course à une qualification pour la Ligue des Champions deviennent cruciaux. La situation n’est cependant pas si critique pour Lyon. Marseille se déplacent au Parc des Princes demain soir et devra affronter l’Olympique Lyonnais le 18 mars prochain au Vélodrome. Dans cette optique l’écart de 6 points ne paraît pas insurmontable, mais la poursuite passe par un bon résultat lors du derby !

Une attaque sur le déclin

Le match aller qui avait vu la victoire de Lyon 5-0 à Saint-Etienne est encore dans toute les têtes. L’attaque lyonnaise avait alors impressionné lors de la rencontre puisque chacun des attaquants avait inscrit au moins un but. Depuis, le rouleau compresseur rhodanien semble grippé. A la fin du match aller, le trio d’attaque lyonnais affichaient des statistiques impressionnantes :
Fekir : 11 buts / Mariano : 9 buts / Memphis 6 buts. Le tout en 12 journées.

Depuis, le constat est bien moins glorieux pour les trois attaquants :
Fekir : 5 buts / Mariano : 5 buts / Memphis : 3 buts. Le tout en 15 matches.

Des joueurs qui doivent redevenir décisifs en cette fin de saison intense qui s’annonce.

Lyon peut compter sur Traoré

A la différence de ses compères de l’attaque, Bertrand Traoré lui est en pleine forme. Le Burkinabé est l’homme fort de l’Olympique Lyonnais en ce début d’année 2018. Sur ces 7 dernières titularisations, il a inscrit pas moins de 5 buts et apporte une touche technique décisive dans une attaque en perte de vitesse. Le jeune attaquant de 22 ans devra prendre toutes ces responsabilités dans ce derby déjà crucial pour la saison.

Premier derby pour Coupet

Joel Bats s’étant envolé pour la MLS, c’est désormais Grégory Coupet qui est en charge des gardiens lyonnais. Visiblement très complice avec Anthony Lopes, l’ancien portier lyonnais va vivre son premier derby en tant que coach des gardiens. Après 4 saisons dans le but stéphanois et 12 dans les cages lyonnaises, le natif du Puy-en-Velay a largement les nerfs pour ce challenge… et pour préparer le fougueux gardien portugais de l’Olympique Lyonnais.

Alternance de victoire depuis 5 ans

Le Groupama Stadium va connaître demain après-midi le deuxième derby de son histoire. Le premier avait été remporté par les Gones sur le score de 2-0 la saison dernière. Statistique étonnante, depuis cinq ans, Lyon et Saint-Etienne alternent les victoires lors des derby.

          8/11/15 : Victoire OL

          17/01/16 : Victoire ASSE

          02/10/16 : Victoire OL

          05/02/17 : Victoire ASSE

          05/11/17 : Victoire OL (matche aller)

Il faudra donc bousculer les statistiques pour les lyonnais demain et réussir à enchaîner une deuxième victoire consécutives contre Saint-Etienne en championnat sur une saison. Pour la confiance, pour la course à la Ligue des Champions, et pour l’honneur.


Retrouver l’actualité de l’Olympique Lyonnais et de ses supporters sur le groupe : Olympique Lyonnais – Gones.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here