Au bout d’un match spectaculaire avec plus de 70 points marqués, les Eagles de Philadelphie remportent le Super Bowl LII sur le score de 41-33 dans la nuit de lundi à dimanche. Comme un symbole c’est Tom Brady qui perd le ballon en fin de match pour un fumble et condamne les Patriots de la Nouvelle-Angleterre. 


La rencontre a débuté avec un duel de kickers. Jake Elliott allume la première mèche pour les Eagles de Philadelphie et permet à son équipe de mener 3-0. Stephen Gostkowski lui répond quelques minutes plus tard et ramène les Patriots de la Nouvelle-Angleterre à égalité (3-3).

Le premier touchdown de la rencontre sera à l’avantage des Eagles. Après une belle course de LeGarrette Blount, le quarterback de Philadelphie, Nick Foles, adresse une superbe passe pour Jeffery qui inscrit le premier touchdown du match. Elliott rate la transformation, le score est alors de 9-3 à la fin du premier quart temps.

Les Eagles prennent les devants 

Les Eagles vont creuser l’écart dans le deuxième quart temps. Cette fois-ci c’est Jeffery qui permet de gagner de nombreux yards grâce notamment à une superbe réception par dessus son épaule, avant que Blount réalise une course de 21 yards jusqu’à la endzone (15-3). Les Patriots vont ensuite revenir dans le match grâce à un nouveau coup de pied de Gostkowski (15-6).

Alors que le match semblait être contrôlé par Philadelphie, Foles va être intercepté sur une passe pour Jeffery. Harmon récupère la balle échappée en l’air par le receveur des Eagles. Sur le drive suivant, les Patriots vont inscrire leur premier touchdown du match. Hogan est d’abord trouvé par Brady pour un gros gain, avant que James White n’évite trois plaquage lors d’un jeu au sol pour entrer dans la endzone (15-12).

Philadelphie va cependant reprendre une avance conséquente peu avant la mi-temps. Alors qu’ils sont à moins de 5 yards de la endzone, les Eagles vont lancer un trick play. Clement prend en premier le ballon, avant de le glisser à Burton qui envoie une passe dans les mains de Foles. Le quarterback des Eagles devient le premier de l’histoire de la NFL à lancer et catcher un touchdown lors d’un Super Bowl. La transformation est cette fois réussie (22-12).

Les Pats s’accrochent

Les Patriots de la Nouvelle-Angleterre reviennent des vestiaires en conquérants. Ils inscrivent rapidement un touchdown grâce à un homme absent de la première période, Rob Gronkowski. Il gagne de nombreux yards durant le premier drive de la deuxième mi-temps et est aussi à la conclusion (22-19).

La défense des Patriots ne trouve pas les armes pour stopper l’attaque des Eagles et concèdera un nouveau touchdown quelques minutes plus tard. Proposant un jeu varié, Philadelphie va alterner entre les courses de Blount et les passes pour Nelson Agholor avant que Corey Clement ne réalise une belle réception entre deux défenseurs au bout de la endzone (29-19).

Les champions en titre ne renonce cependant pas et Tom Brady réalise une superbe passe pour Amendola, avant de trouver Hogan qui inscrit un touchdown, transformé au pied (29-26). Le troisième quart temps s’achève donc avec un avantage de 3 points pour les Eagles.

Le fumble de la victoire

Le dernier quart temps débute par un field goal de 43 yards pour Jake Elliott et les Eagles, creusant un peu plus l’écart (33-26). Cet avantage au score ne tiendra pas puisque sur le drive suivant, Brady trouve Amendola plusieurs fois avant de jouer sur la taille de Gronkowski pour inscrire un touchdown. Gostkowski transforme et permet aux Patriots de la Nouvelle-Angleterre de mener pour la première fois du match (32-33).

A un peu plus de deux minutes de la fin de la rencontre, les Eagles vont inscrire un nouveau touchdown par l’intermédiaire de Zach Ertz qui plonge dans la endzone après un plaquage (38-33). Il reste alors deux minutes aux Patriots pour réaliser un de leur désormais célèbre retournement de situation, dont est spécialiste Tom Brady.

Muette jusqu’ici la défense des Eagles de Philadelphie va alors réaliser l’exploit. Brandon Graham réussit à boxer le ballon de la main de Brady, avant que le rookie Derek Barnett ne récupère le ballon pour son équipe. Nick Foles va emmener ses coéquipiers jusqu’à un field goal transformé cette fois-ci de 46 yards par Elliott (41-33).

Brady et les Patriots essayeront de remonter le terrain en une minute mais le temps sera trop court. Les Eagles remportent donc le premier Super Bowl de l’histoire de la franchise. Tom Brady le quarterback élu MVP de la saison doit donc s’incliner face à Nick Foles, le quarterback élu MVP de la rencontre.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here