Le week-end cycliste était riche en émotions. Déjà dès samedi, avec le chrono à Abu Dhabi, mais surtout le coup d’envoi des Flandriennes, avec les pavés de l’Omloop Het Nieuwsblad. Dimanche, l’Abu Dhabi Tour rendait son verdict au sommet d’une ascension.

Un chrono, une ascension et des pavés, c’était le programme cycliste du week-end, autant dire qu’il y en avait pour tout le monde. A Abu Dhabi déjà, la journée de samedi proposait un chrono tout plat de 12,6km. Après trois étapes de plat, c’était l’occasion pour certains leaders de créer quelques écarts. Rohan Dennis (BMC) a nettement dominé ses concurrents pour la victoire d’étape. Mais en prévision de la montée finale du lendemain, on surveillait les coureurs plus à l’aise que l’Australien en montagne. Wilco Kelderman (Sunweb) s’en sort le mieux, comme Alejandro Valverde (Movistar). Alors que Tom Dumoulin (Sunweb), spécialiste de l’exercice, montrait des signes inquiétants. Julian Alaphilippe (Quick Step) est dans les 10.

Valverde, retour en fanfare

Le dimanche, la course rendait donc son verdict après 199km. L’étape était composée de 185km de plat, et une ascension, Jebel Hafeet, de 13,3km à 5,3%. Course calme tant que le peloton roulait sur le plat, donc. L’échappée conséquente du jour s’est effritée, jusqu’à ce que les favoris produisent leur effort dans la montée finale. C’est Davide Formolo (Bora Hansgrohe) et Alejandro Valverde qui ont allumé les premières mèches. Derrière le peloton s’est écrémé, certains favoris n’ont pas tenu le choc. Au final, Miguel Angel Lopez (Astana) a rejoint la tête, avant de partir avec Valverde. Les deux se sont départagés au sprint, remporté par le coureur de la Movistar. Parmi les poursuivants, trois coureurs se sont détachés, à savoir Julian Alaphilippe, Wilco Kelderman et Rafal Majka (Bora Hangrohe). Les autres sont arrivés au compte goutte. A l’arrivée, c’est Valverde qui remporte l’Abu Dhabi Tour, après tous ces mois à soigner sa blessure du Tour de France 2017. Il devance Kelderman et Lopez. Julian Alaphilippe termine au pied du podium.

Le retour des pavés

Plus proche de chez nous, les coureurs avaient rendez-vous en Belgique, pour l’Omloop Het Nieuwsblad, coup d’envoi de la saison flandrienne, à savoir les courses pavées. Comme souvent dans ce type de courses, le scénario connait de nombreux rebondissements. Alors que plusieurs outsiders tentent de faire des différences dans les premiers secteurs, les groupes se font et se défont. Dans le Mur de Grammont, puis le Bosberg, les deux dernières difficultés du jour, les favoris se regroupent, et voilà un groupe de 12 coureurs en tête de la course. Parmi eux, 3 Astana : Oscar Gatto, Alexey Lutsenko et Michael Valgren.

L’équipe kazakhe profite de son surnombre pour jouer avec ses rivaux. Après plusieurs attaques, pour obliger les adversaires à faire les efforts, c’est finalement Michael Valgren qui prend le large. C’est l’attaque de trop pour les autres coureurs. Personne ne peut suivre le Danois, qui s’envole lever les bras, en solitaire, pour le plus grand succès de sa carrière. Un vainqueur inattendu, à la conclusion d’un travail d’équipe. Lukasz Wisniowski (Sky) et Sep Vanmarcke (EF Education First) se consolent avec un podium. Arnaud Démare (FDJ) ne termine que 9eme.

Résumé de l’Omloop par CyclismeTube :

Rendez-vous ce week-end pour la suite du programme World Tour, avec les Strade Bianche, autre course spectaculaire, et le coup d’envoi de Paris-Nice.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here