L’Olympique Lyonnais est actuellement visé par une enquête de l’UEFA concernant les agissement de ses supporters durant le match d’Europa League au Groupama Stadium contre le CSKA Moscou le 15 mars dernier. Face aux accusation le club rhodanien a fourni sa défense dans un communiqué officiel du club. 


L’UEFA a ouvert une enquête à l’encontre de l’Olympique Lyonnais et rendra son verdict le 31 mai prochain. Voici les faits reprochés au club de Jean-Michel Aulas :

  • Jet d’objets et utilisation d’engins pyrotechniques
  • Perturbations de la foule
  • Escaliers bloqués
  • Comportement raciste

Face à cela le club lyonnais a décidé de tout faire pour limiter la sanction comme expliquer dans le communiqué publié hier. La fébrilité de l’OL face à l’UEFA provient notamment du fait que le club est actuellement (et ce pendant encore un an) d’une exclusion de toutes compétitions européennes avec sursis. Le communiqué du club prend donc toutes les pincettes possible pour expliquer un à un les faits qui lui sont reprochés.

Pour résumer, l’Olympique Lyonnais dit avoir mobiliser tout le réseau de caméras de surveillance pour :

  • Montrer qu’aucun engin pyrotechnique n’a été allumé dans le stade
  • Apporter des preuves à la justice pour appuyer les plaintes de l’OL contre ses supporters ayant été identifiés (gestes/étendards racistes, jet de briquet)

Le club lyonnais utilise un argument durant presque la totalité du communiqué : les actions répréhensibles des supporters ont été commises sur la voie publique, et non pas dans l’enceinte ou aux abords du Groupama Stadium. Légalement l’OL n’est donc plus responsable du comportement de ses supporters.

Ce communiqué apporte donc la preuve que Lyon va se battre jusqu’au bout pour éviter une lourde sanction de la part de l’UEFA. Rendez-vous le 31 mai pour la décision finale.

 


Retrouvez l’actualité de l’Olympique Lyonnais et de ses supporters sur le groupe : Olympique Lyonnais – Gones.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here