Qui n’a jamais rêvé d’être le héros d’une fin de match au basket ? Paulinho Boracini l’a fait ! Son équipe était menée 90-87 à deux secondes de la fin. Il marque son premier lancer franc, puis loupe volontairement le deuxième… Ce qui suit résulte de l’irréel, et ne calculez pas les probabilités qu’une telle action se produise.. jugez plutôt :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here