Les deux clubs phares du basket roannais sont toujours en course pour la montée en championnat. Mais peuvent-ils le faire tous les deux dès cette année ?

La Chorale en position favorable

La Chorale de Roanne et le Roannais Basket Féminin sont actuellement à la même place au classement (3e) en Pro B et en NF1. Chez les hommes, la place en playoffs est quasiment assurée, à neuf journées de la fin. L’objectif désormais est d’aller chercher la première place qui, en Pro B, assure directement la montée en Jeep Elite (Orélans et Blois sont à un point). Mieux, les joueurs de Laurent Pluvy sont sur une dynamique incroyable. Les Roannais restent sur sept victoires consécutives, un niveau de jeu élevé et une solidité retrouvée. Le public revient petit à petit en nombre à la Halle Vacheresse. Le calendrier reste favorable pour la Chorale qui recevra quatre fois encore, dont la réception d’Orléans, concurrent direct à la première place. Tous les voyants sont au vert pour (enfin) rêver d’un retour au premier plan.

La Chorale est sur une belle dynamique (7 victoires) – Photo : Le Pays Roannais

 

Le RBF encore loin des playoffs

Le Roannais Basket Féminin devra forcer son destin pour espérer une montée en Ligue 2. Rappelons qu’au début de l’année, avec seulement sept joueuses expérimentés, l’objectif émis par les dirigeants du RBF n’était que de décrocher le maintien au plus vite. Désormais, à deux journées de la fin de la saison régulière, il semble nécessaire d’aller chercher mieux. Il reste deux matchs aux Pink Ladies, qui ont un point de retard sur les deux équipes de tête (La Tronche et Orthez). Le calendrier est également favorable au RBF qui ira dans dix jours au Centre Fédéral, dernier de la poule, et recevra mi-avril l’ASVEL Villeurbanne, écarté de la course aux playoffs. Particularité de la NF1, le Trophée Coupe de France rapporte des points en championnat. Qualifié en quart de finale, le RBF pourrait récupérer un point précieux dès ce week-end.

Le RBF est actuellement troisième, à un point des playoffs – Photo : JM Lareure

 

Pourquoi pas une double montée ?

Ce serait historique. La région roannaise a besoin de clubs au plus haut niveau. Roanne, terre de basket, peut voir deux clubs professionnels la saison prochaine. De plus, les deux équipes partagent la même salle, la Halle Vacheresse. Si le public est logiquement plus attirés par les garçons (environ 3500 spectateurs), l’intérêt est grandissant pour le RBF (900 spectateurs de moyenne, l’une des plus hautes de NF1). Un club historique et un jeune club grandissant, un parfait mélange pour offrir aux Roannais du basket de qualité chaque semaine. L’aspect financier rentre également en compte comme le fait que le RBF en cas de montée sur le terrain est loin de pouvoir l’assurer administrativement. Un mal qui guette également les autres clubs de haut niveau du bassin (CHR, LNTT, RF42, entre autres). Tous les ingrédients sportifs sont désormais réunis pour une fin de saison explosive à Vacheresse.

 

Chorale, RBF, comment monter ?

 

Pour la Chorale, la première place est synonyme de montée directe. Sinon, il faut prendre l’une des sept places qualificatives pour les playoffs. Idéalement, il faudrait prendre la deuxième ou troisième place de Pro B pour assurer des playoffs « faciles » avec plus de réceptions.

Pour le RBF, les deux premières places sont qualificatives pour les playoffs. Ces deux équipes rejoindront les deux premières de l’autre poule. Un final à quatre où les confrontations pendant la saison sont comptabilisées. En cas de qualification en finale du Trophée Coupe de France, les Pink Ladies marqueraient un point supplémentaire en NF1.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here