Lyon s’incline au stade Michel-d’Ornano 1-0 à l’occasion des quarts-de-finale de la Coupe de France. Contre Caen, les Lyonnais ont été trop inexistants pour prétendre à mieux ce soir.


Au coup d’envoi, Bruno Génésio choisit de faire tourner au sein de son effectif. Morel, Ndombele et Mariano laissent leurs places à Diakhaby, Ferri et Maolida. La première période se termine sur un triste 0-0 sur une pelouse tout autant déprimante. Une tête trop croisée de Maolida et une frappe trop peu précise de Memphis sont les seules maigres occasions que les lyonnais ont à se mettre sous la dent.

La deuxième mi-temps débute comme la première sur un rythme très bas de part et d’autre. Les changements rhodaniens modifieront l’intensité de la rencontre. Traoré remplace Memphis d’abord à la 71e minute. Même si le Burkinabé apporte une impulsion à l’attaque lyonnaise, il assiste impuissant à l’ouverture du score du Stade Malherbe de Caen. Sur un coup-franc tiré depuis le bord de la touche, Diomandé trouve le chemin des filets d’une belle tête croisé. L’ancien stéphanois (au club jusqu’en 2016) laisse Anthony Lopes figé sur sa ligne (77e minute).

A dix minutes de la fin du match, Ndombele remplace Ferri. Sonne alors la révolte lyonnaise. Un réveil trop tardif qui amènera cependant deux belles occasions à l’OL. Maolida d’abord aura l’occasion d’égaliser. Après avoir éliminé son défenseur d’un contrôle hasardeux, il dévisse sa frappe qui passe largement au-dessus du but du portier caennais, Samba (84e minute). Puis c’est Cornet qui perd son duel contre Samba quelques minutes plus tard (86e minute).

L’Olympique Lyonnais est donc éliminé de la Coupe de France sur la pelouse de Caen. La contre-performance de trop pour Bruno (Pep) Génésio ?

 

(Crédit photo : Le Progrès)

 

 


Retrouver l’actualité de l’Olympique Lyonnais et de ses supporters sur le groupe : Olympique Lyonnais – Gones.


 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here