Encore une victoire française sur les routes de Paris-Nice. Et encore une pour Direct Energie. L’échappée du jour était la bonne, et c’est Jérôme Cousin qui en sort vainqueur, après avoir disposé de Nils Politt dans le final.

L’étape du jour était très accidentée, l’occasion de proposer un scénario différent des jours précédents. Les 163,5 km entre Salon-de-Provence et Sisteron proposaient plusieurs difficultés, notamment une de 1ere catégorie. Alors forcément, les baroudeurs sont de sortie. L’échappée du jour est composée de 4 coureurs : Nicolas Edet (Cofidis), Jérôme Cousin (Direct Energie), Julien El Farès (Delko Marseille) et Nils Politt (Katusha).

Les difficultés s’enchainent, et Cousin décide de faire du maillot à pois un objectif. Il passe en tête de toutes les ascensions au programme. Alors que les coureurs voient la neige sur certaines hauteurs, le peloton se rapproche dangereusement des hommes de tête. Les sprinteurs sont à la peine dans un premier temps, mais le rythme plutôt calme, notamment dans la deuxième partie de course, leur permet de faire la jonction. A 16km du but, Nils Politt décide de poursuivre l’aventure en solitaire.

Plus frais et plus malin

Les trois Français semblent piégés dans un premier temps, mais Jérôme Cousin, qui en a encore sous la pédale, fait l’effort en solitaire derrière l’Allemand. Le coureur de Direct Energie profite de la Côte de la Marquise pour revenir dans la roue du fuyard. Ils sont donc deux contre le peloton, à 13km de la ligne. Rapidement, Cousin décide de ne plus prendre de relais. Alors Politt, seulement 24 ans, fait les efforts en solitaire. Mais en plein bras de fer, les chances des deux deviennent compromises, alors le Français décide de mettre quelques coups de pédales.

Finalement, Politt décide de se débarrasser de Cousin. En vain. Les deux coureurs ont l’avance suffisante pour se disputer la victoire. Le peloton ne reviendra pas. Comme on le soupçonnait, le Français de 28 ans est un peu plus frais, en plus d’être plus expérimenté. Sans trop de problème, il dispose de l’Allemand au finish et peut savourer ! Le sprint du peloton est remporté par André Greipel (Lotto Soudal), qui échoue à 4 secondes du vainqueur.

Le top 10 de l’étape :

Au classement général, Luis Leon Sanchez (Astana) conserve le maillot jaune. Wout Poels (Sky) est toujours 2eme à 15 secondes. Pas de changement non plus au troisième rang, Julian Alaphilippe (Quick Step) est à 26 secondes.

Le général :

Le final en vidéo :

Demain, tout bascule sur Paris-Nice. Les coureurs s’élanceront de Sisteron pour rejoindre Vence après 188km de course. Avec cinq difficultés répertoriées (4 de 2eme catégorie et 1 de 1ere catégorie), le classement général devrait bouger. C’est une occasion immanquable pour les candidats à la victoire finale, à Nice. Notamment dans le final qui est très compliqué, avec la Côte de la Colle sur Loup.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here