Première étape en ligne plutôt calme sur Tirreno. Même si une chute dans le final aurait pu déjouer les plans des équipes. Marcel Kittel, emmené par Rick Zabel, peut enfin lever les bras en 2018, sa première victoire avec Katusha.

L’arrivée à Follonica, après 167km, n’annonçait aucun piège pour le peloton. Etape toute plate, le scénario de l’étape ne laissait pas beaucoup de place à la surprise. Pourtant, trois courageux partent pour constituer l’échappée matinale. Il s’agit d’Alexander Foliforov (Gazprom Rusvelo), Guy Sagiv (Israel) et Jacopo Mosca (Wilier Triestina). Les hommes de tête vont passer la barre des 7 minutes, mais l’issue est déjà connue.

A 12 kilomètres de l’arrivée, les échappés sont repris, sous l’impulsion de Mitchelton Scott qui fait le travail pour son sprinteur, Caleb Ewan. La course aurait néanmoins pu basculer à 7 kilomètres de l’arrivée. Une grosse chute se produit dans la première partie du peloton. En plus de l’effet domino, les coureurs sont ralentis. Un petit groupe de 40 part à l’avant, avec la plupart des leaders. Adam Yates (Mitchelton Scott) a probablement été retardé. Pour le reste, on est encore incertain. Jusqu’à la ligne, le peloton retrouve des éléments petit à petit.

Du côté des équipes on se soucie peu de ceux de derrière, certains préparent le peloton, d’autres gardent leur leader à l’avant pour éviter d’autres mauvaises surprises. Katusha prend les commandes dans le final. Rick Zabel, en puissance, roule à bloc et peut lancer Marcel Kittel sur un plateau. Même s’il lance de loin, le sprinteur allemand, très fort, conserve une longueur d’avance pour lever les bras ! Sa première avec sa nouvelle équipe. Son compteur est enfin débloqué. Peter Sagan (BORA Hansgrohe) se contente de la 2eme place alors que Giacomo Nizzolo (Trek Segafredo) complète le podium malgré un gros retour sur les derniers mètres.

Le top 10 de l’étape :

Au général, c’est désormais Patrick Bevin (BMC) qui est en tête. Les BMC étant à égalité après le chrono par équipes de la veille (logique), la décision s’est jouée à la place aujourd’hui. L’Australien devance deux de ses coéquipiers : Damiano Caruso et Greg Van Avermaet.

Le général :

Le sprint final en vidéo :

Demain, les choses sérieuses commencent déjà en Italie. Une étape vallonnée attend les coureurs. Quatre difficultés répertoriées, dont une qui accueillera la ligne d’arrivée, à Trevi. L’étape, longue de 234km, partira de Follonica. Les puncheurs seront sur leur terrain de jeu favori.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here