Quel final en Italie ! Les leaders se sont découverts en passant à l’attaque dans l’ascension de Sassotetto. Et cela a payé, alors que Geraint Thomas a déraillé dans le final, perdant 40 secondes sur le vainqueur, Mikel Landa.

Une étape casse-pattes attendait le peloton de Tirreno, avec un juge de paix, la montée vers Sarnano Sassotetto. L’échappée du jour est composée de six coureurs : Antoine Duchesne (Groupama FDJ), Aleksandr Vlasov (Gazprom), Krists Neilands (Israel), Nicola Bagioli (Nippo Vini), Mads Pedersen (Trek Segafredo) et Jacopo Mosca (Wilier Triestina). Ils bénéficient de pas mal de crédit de la part du peloton, étant donné que le final est trop compliqué pour des coureurs peu habitués à jouer devant en montagne.

Nicola Bagioli assure son maillot de meilleur grimpeur, mais dans le peloton, une chute envoie Tom Dumoulin (Sunweb) au sol. La sentence est sans appel, le Hollandais est contraint à l’abandon et compromet sa préparation au Giro. Rien de significatif à signaler, avant la montée finale. Dès les premiers pourcentages compliqués, soit 10km de l’arrivée, l’échappée se disloque, sous l’impulsion de Krists Neilands, qui s’en va seul. Astana travaille dans le peloton, alors que Sky est en place aussi. Devant, Vlasov rejoint Neilands pour un ultime baroud d’honneur.

Geraint Thomas malchanceux

Finalement, les deux jeunes coureurs à l’avant sont repris à 7,3km de la ligne. Alors qu’Astana travaille, son leader Miguel Angel Lopez place une attaque à 5,5km. Il est imité par Fabio Aru (UAE) et Rafal Majka (Bora Hansgrohe). Puis par Ben Hermans (Israel). Les quatre hommes se regroupent, à 4km du but, alors que Sky monte au train. Et puis, à 2,7km, c’est au tour de Mikel Landa (Movistar) de sortir. Il ne lui faut pas très longtemps pour retrouver les hommes de tête, alors que Lopez, souffrant a priori de crampes, explose complètement. Chris Froome (Sky) est décroché dans le groupe des leaders.

La course prend une autre dimension à la flamme rouge. Alors que Romain Bardet (AG2R) attaque pour rejoindre la tête, Geraint Thomas (Sky), leader du général, déraille et est contraint de s’arrêter. Dans ce moment de confusion, c’est George Bennett (LottoNL-Jumbo) qui en profite pour rejoindre Landa, Aru, Majka et Hermans. Le maillot bleu retrouve Froome, qui roule pour lui, pour limiter les dégâts. Devant, les dernières pentes sont favorables à Mikel Landa, qui accélère une ultime fois pour se débarrasser de ses adversaires et lever les bras ! Majka, 2eme, et Bennett, 3eme, échouent dans sa roue. Bardet décroche la 7eme place, à 6 secondes.

Top 10 de l’étape :

Au classement général, Damiano Caruso (BMC), discret aujourd’hui, reprend le maillot bleu à Geraint Thomas. Michal Kwiatkowski (Sky), échoué à la 2eme place, pour 1 seconde. Wilco Kelderman (Sunweb) est 3eme à 11 secondes.

Le général :

Le final en vidéo :

Demain, le parcours pourrait sourire aux puncheurs. 178km entre Castelraimondo et Filottrano, dans un parcours relativement accidenté. Une fois de plus, il faudra être là dans le final. Car l’arrivée est loin d’être évidente, avec une pente très courte mais suffisamment compliquée pour qu’un homme fort mette le feu au peloton.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here