Une manœuvre musclée au départ a permit à Sébastian Vettel de conserver l’avantage au premier virage pour essayer de s’envoler vers une troisième victoire en trois courses.


 

Première ligne Ferrari comme à Bahreïn, le départ fût à l’avantage de Kimi Raikkonen qui a pu se mettre à la hauteur de Vettel mais s’est vu tassé sur le bord de la piste et donc relâcher pour passer le virage en entier. Vettel sort de ce premier virage en tête devant la Mercedes de Bottas et Kimi Raikkonen pénalisé par la manoeuvre de Vettel.

Les Red Bull sur une stratégie différente. En effet ils ont opté pour la gamme de pneumatiques la plus tendre apportée par Pirelli à Shanghai (Ultra Soft) pour prendre le départ contrairement à leurs rivaux en Soft. La consigne est l’attaque maximale d’entrée de jeu pour grappiller des places et ceci permet à Verstappen de profiter du premier virage pour prendre le meilleur sur Hamilton puis sur Raikkonen.

 

C’est au 11ème tour que Hartley ouvre le bal des arrêts aux stands pour passer les gommes Médiums imité par Sainz, Pérez et Hulkenberg. Les leaders préfèrent eux s’arrêter plus tard pour assurer l’unique arrêt avec les Red Bull au 18ème tour puis Hamilton le tour suivant. L’undercut est important sur ce tracé et Bottas en rentrant aux pits passe Vettel de peu pendant que Raikkonen reste en piste (en espérant avoir la chance de Vettel en Australie?). Bottas et Vettel reviennent à coup de secondes par tours sur le leader finlandais et le dépassent avant son passage aux stands au tour 28.

Le chiffre qui nous offre le spectacle : 31

C’est au 31ème tour que la course est relancée à cause de la Safety Car provoquée par l’accrochage entre les deux Toro Rosso à l’épingle.

Les Red Bull en opportunistes passent une seconde fois par les stands pour chausser les Tendres et avoir l’avantage des pneumatiques. La folie en milieu de peloton avec Alonso qui attaque une Hass puis Hulkenberg qui double Magnussen tout comme Ocon sur Vandoorne. Lance Stroll se fait lui dépasser par Pérez et Gasly qui, ce dernier écope de 10 secondes de pénalité.

 

Plus loin devant, les leaders se tiennent en moins de 7 secondes pour 6 monoplaces mais que d’émotions dans cette fin de Grand Prix mouvementées ! Les Red Bull remontent et offrent le spectacle avec une sortie de piste de Verstappen lors d’une tentative osée sur Hamilton et perd une place dans cette mésaventure en faveur de Ricciardo. L’australien qui passe Hamilton, puis Vettel avant que son équipier en fasse de même jusqu’à son accrochage avec l’allemand. Encore un rebondissement avec la Red Bull de Verstappen et la Ferrari de Vettel en tête à queue à la sortie de l’épingle au profit de Raikkonen et Hamilton.

Nouveau classement en tête : Bottas, Ricciardo, Raikkonen, Hamilton, Verstappen et Vettel. Mais Ricciardo poursuit sa belle remontée en tentant un dépassement ambitieux mais propre sur Bottas et s’empare du leadership à 10 tours de la fin.

 Une stratégie payante pour Red Bull qui leur a permit de remporter le Grand Prix et de se relancer malgré un début de saison compliqué. Bottas monte tout de même sur la deuxième marche du podium complété par Raikkonen.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here