Trois Grand Prix. Trois long Grand Prix de disette pour Lewis Hamilton. C’est le temps qu’il aura fallu au Britannique pour renouer avec la pole position. Il s’impose et de quelle manière, avec un meilleur tour en 1:16:173. Le précédent record, de 2017 était de 1:19:149. 

Hamilton, patron à Barcelone

Hamilton a enfin sorti un tour comme il sait si souvent en faire. Un premier tour de reconnaissance en fin de Q2 lui a permis de prendre ses repères. Bottas, son coéquipier sécurise enfin une belle première ligne pour Mercedes.

Vettel doit s’avouer un peu abattu. Il a confié son étonnement au micro du speaker, juste après la séance, n’ayant pas avoir vu son nom au sommet du classement. L’allemand ne doit se contenter que d’une troisième place à deux dixièmes du meilleur temps de Lewis Hamilton. Son tour est tout de même très bon en 1:16:305. En effet, les Ferrari et Vettel était au dessus d’Hamilton en Q2 où l’Allemand était le seul a rouler sous la barre de la minute seize (secondes), deux dixièmes devant le Britannique.

Si les Ferrari occupent la deuxième ligne à Barcelone, on retrouve de façon conventionnelle les deux Red Bull de Verstappen et Ricciardo, formant un chassé groupé homogène.

McLaren retrouve enfin la Q3

C’est juste derrière ces six hommes là que se trouve l’une des belles performances de ce week-end. En effet, les deux pilotes Espagnols de la grille, Alonso et Sainz occupent les 8ème et 9ème place. Cette huitième place de Fernando Alonso sur ses terres marque la très belle progression de McLaren. En difficulté depuis le début de saison, l’Ibère a enchainé trois 13ème positions sur les grilles de départ de Bahrein, Shanghai et Bakou. La McLaren était l’une des déceptions de ce début de saison malgré l’arrivée du moteur Renault.

McLaren devait se relancer et à pour se faire, apporté de très nombreuses nouvelles pièces aérodynamiques, dont un nouveau nez, redessiné est très spectaculaire. L’écurie expliquait qu’il s’agissait avec ces nouvelles pièces de la vraie MCL33 de 2018. Les résultats étaient impératifs. Alonso a ainsi su parfaitement démontrer les progrès de la monoplace orange. Un gros résultat en course peut se trouver à l’arrivée demain. Le Belge, Stoffel Vandoorne, avec sa 11ème place réussi une assez bonne qualification. Il aura le choix des pneus à utiliser au départ. De bons points seront à aller chercher.

Derrière les deux Espagnols, c’est Romain Grosjean qui complète le top 10 avec la Haas.

Avec Romain Grosjean et Stoffel Vandoorne, se situent Pierre Gasly, Esteban Ocon et Charles Leclerc. Ainsi Barcelone voit la création d’un nouveau quartier francophone en sa banlieue.

Pour les Williams en revanche, ça ne cesse plus d’aller mal. Après une timide accalmie à Bakou, les deux voitures blanches clôturent cette grille de départ du Grand Prix d’Espagne. Seul Brendon Hartley sera derrière, mais ayant fortement endommagé sa STR13 en fin d’essais libres 3 ce matin, il n’a pas pu prendre part aux qualifications.

Le classement complet :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here